Réussir sa classe de Première

En 1re, vous êtes dans l’avant-dernière ligne droite du lycée. Ponctuée par les épreuves anticipées du bac, cette année permet aussi d’amorcer une spécialisation via le choix de sa série. Nos conseils pour profiter pleinement de cette étape intermédiaire.
Coaching
En première, prenez le temps de vous poser les bonnes questions sur votre orientation. // © plainpicture/PhotoAlto/Eric Audras
En première, prenez le temps de vous poser les bonnes questions sur votre orientation. // © plainpicture/PhotoAlto/Eric Audras

Kit de survie pour bien s'orienter : en première, faire des hypothèses

La première est l'année du lycée la plus tranquille concernant l'orientation : il n'y a pas d'échéance en fin d'année. C'est une chance pour, justement, y réfléchir plus profondément. Salons, mini-stages, immersions : plusieurs dispositifs peuvent vous aider à y voir plus clair.

Trouvez votre lycée

Spécial bac français

Tous les articles

Julien, lycéen et comédien : "Le théâtre m’ouvre
 au monde" Julien, 17 ans, en première L au lycée Claude-Bernard 
à Villefranche-
sur-Saône, partage
 son temps entre le conservatoire de théâtre et le lycée. // © Olivier GUERRIN pour L'Étudiant
Julien, 17 ans, en première L au lycée Claude-Bernard 
à Villefranche-
sur-Saône, partage
 son temps entre le conservatoire de théâtre et le lycée. // © Olivier GUERRIN pour L'Étudiant
Portrait

Julien, lycéen et comédien : "Le théâtre m’ouvre
 au monde"

En parallèle de la première L, Julien suit les cours du conservatoire de théâtre de Lyon. Une double vie qui le fait courir mais qu’il mène avec passion.

Kit de survie pour bien s'orienter : en première, faire des hypothèses En première, prenez le temps de vous poser les bonnes questions sur votre orientation. // © plainpicture/PhotoAlto/Eric Audras
En première, prenez le temps de vous poser les bonnes questions sur votre orientation. // © plainpicture/PhotoAlto/Eric Audras
Coaching

Kit de survie pour bien s'orienter : en première, faire des hypothèses

La première est l'année du lycée la plus tranquille concernant l'orientation : il n'y a pas d'échéance en fin d'année. C'est une chance pour, justement, y réfléchir plus profondément. Salons, mini-stages, immersions : plusieurs dispositifs peuvent vous aider à y voir plus clair.

Présidentielle 2017 : ce lycéen lance une pétition pour le droit de vote à 16 ans Thomas Ianz a lancé une pétition pour obtenir le droit de vote dès 16 ans. // © Photo fournie par le témoin
Thomas Ianz a lancé une pétition pour obtenir le droit de vote dès 16 ans. // © Photo fournie par le témoin
Portrait

Présidentielle 2017 : ce lycéen lance une pétition pour le droit de vote à 16 ans

IL VA FAIRE LA UNE. Thomas Ianz, lycéen de première à Fontainebleau, interpelle les candidats à la présidentielle avec sa pétition pour le droit de vote dès 16 ans. Adhérent au parti Les Républicains, il regrette de ne pas pouvoir s’exprimer dans les urnes en 2017.

Orientation : les bons réflexes à adopter dès la classe de 1re Il n'est jamais trop tôt pour réfléchir aux études qui vous plairont ! // © Fotolia
Il n'est jamais trop tôt pour réfléchir aux études qui vous plairont ! // © Fotolia
Coaching

Orientation : les bons réflexes à adopter dès la classe de 1re

"APB, c’est encore loin…" Elèves de 1re, si vous pensez ça, méfiez-vous : certes, vous ne ferez vos vœux sur Admission-postbac qu’en terminale, mais prendre les devants vous fera gagner un temps précieux. Et vos choix APB n’en seront que plus zen… et éclairés.

Ma vie en lycée agricole : "Le bac STAV est l'idéal quand on aime la nature" Visite d'une exploitation agricole pour Lohan et ses camarades de 1re STAV // © erwin canard
Visite d'une exploitation agricole pour Lohan et ses camarades de 1re STAV // © erwin canard
Portrait

Ma vie en lycée agricole : "Le bac STAV est l'idéal quand on aime la nature"

Lohan veut absolument travailler dans la nature. En s'orientant en première technologique STAV, en lycée agricole, il estime avoir fait le bon choix : entre visites d'exploitations, cours à l'extérieur, enseignements d'écologie et leçons scientifiques, la filière lui offre les bases nécessaires pour son projet professionnel.

Théo, lycéen en classe musicale : "Je me donne à fond dans la musique" Théo : "J'étais quasiment nul en dictée musicale lors de mon entrée en section TMD." // © Valentine Vermeil pour l'Etudiant
Théo : "J'étais quasiment nul en dictée musicale lors de mon entrée en section TMD." // © Valentine Vermeil pour l'Etudiant
Portrait

Théo, lycéen en classe musicale : "Je me donne à fond dans la musique"

Après avoir suivi une première technologique, Théo a décidé de changer de voie et de s’inscrire en section techniques de la musique et de la danse, au lycée Thiers, à Marseille. Cela lui permet de se consacrer à sa passion : la contrebasse, la guitare basse et l’électroacoustique.

Goncourt des lycéens 2016 : une classe fait le procès des livres sélectionnés Prenant leur rôle au sérieux, les élèves-avocats ont enfilé pantalons noirs et chemises blanches pour le procès. // © Natacha Lefauconnier
Prenant leur rôle au sérieux, les élèves-avocats ont enfilé pantalons noirs et chemises blanches pour le procès. // © Natacha Lefauconnier
Reportage

Goncourt des lycéens 2016 : une classe fait le procès des livres sélectionnés

Le nom du lauréat vient d'être dévoilé, ce jeudi 17 novembre à 12h45 : c'est "Petit Pays", de Gaël Faye, qui remporte le 29e prix Goncourt des lycéens. Le résultat des délibérations qui ont eu lieu dans 56 établissements, avant le huis-clos des 13 représentants régionaux. Pour départager les meilleurs titres, la classe de 1re littéraire du lycée Henri-Wallon, à Valenciennes (59), avait mis en scène le procès “à l’américaine” de six ouvrages.

Léa, lycéenne et malvoyante : "Jusqu’en seconde, j’étais scolarisée dans des classes 'normales'" Léa : "On ne s’est jamais moqué de moi ou, en tout cas, je ne m’en suis pas rendu compte !'" // © Alexa Brunet/Transit pour l'Etudiant
Léa : "On ne s’est jamais moqué de moi ou, en tout cas, je ne m’en suis pas rendu compte !'" // © Alexa Brunet/Transit pour l'Etudiant
Portrait

Léa, lycéenne et malvoyante : "Jusqu’en seconde, j’étais scolarisée dans des classes 'normales'"

Léa, 15 ans et demi, est en première ES et interne au centre de rééducation pour les déficients visuels, à Clermont-Ferrand (63). Entre cours supplémentaires donnés par des professeurs spécialisés du lycée Jeanne-d’Arc, séances de rééducation et ateliers de cuisine, ses journées sont bien remplies. Son secret ? Sa bonne humeur communicative.