1. Marcel Rufo : "La rentrée universitaire est un nouveau départ de votre vie, de votre devenir"

Marcel Rufo : "La rentrée universitaire est un nouveau départ de votre vie, de votre devenir"

Envoyer cet article à un ami

Régulièrement, le pédopsychiatre Marcel Rufo vous donne des conseils sous la forme d’un courrier au petit-fils ou à la petite-fille que vous pourriez être pour lui.

Le Nouveau Dictionnaire des mots nés de la mer, de Pol Corvez (éditions Chasse-Marée), nous précise que l’appareillage désigne depuis 1771 l’acte d’appareiller, de quitter le port ou la rade. De façon figurée, on appareille, on lève l’ancre, on met les voiles. Alors, préparez-vous, car la rentrée universitaire est un nouveau départ de votre vie, de votre devenir, de votre future carrière.

Marcel RufoC’est un moment délicieux et anxieux que celui de la rentrée à la fac. Les rentrées sont pour nous tous des moments initiatiques qui ont remplacé les rites des religions primitives. Lors de l’entrée à la fac, il faut d’abord subir un vrai sentiment d’anonymat et passer sous les fourches caudines du personnel administratif inscripteur. On est un peu perdu, un peu comme un numéro de carte d’étudiant. On déambule les premiers jours dans les amphis bondés, sans savoir quels sont ceux et celles qui vont devenir les amis de nos vies.

Et puis, le regard de votre famille a totalement changé depuis que vous êtes inscrit en 1ère année de fac. En droit, vous êtes déjà avocat. En médecine, la chirurgie cardiaque reconnaît en vous son futur Christiaan Barnard (célèbre chirurgien sud-africain, initiateur de la greffe cardia­que). En lettres, vous êtes déjà agrégé. Et en école de commerce, le CAC 40 espère en vous un de ses plus grands dirigeants promoteurs. Vous, en revan­che, êtes dans le doute : ai-je fait le bon choix sur ce devenir, ce vers quoi je me dirige ? Vous vous amusez beaucoup lors des repas de famille en comprenant que votre grand-père, clerc de notaire, joue à votre niveau ses rêves de carrière passée. Vous savez depuis toujours que votre tante Claire est hypocondriaque et elle vous demande déjà de lui prendre sa tension artérielle puisque vous êtes docteur. Votre cousine poète vous glisse en cachette ses livres de poche lus et relus, qu’elle considère comme essentiels pour votre hypokhâgne.

Goûtez bien fort à ces délicieux instants, jouez le rôle de votre devenir social. Plus tard, quand vous serez ce que vous serez devenu, il n’y aura plus ce petit goût de supercherie, et vous ne ferez plus semblant d’être ce que vous n’êtes pas. Riez beaucoup, discutez sans cesse, participez à ces histoires éternelles qui durent une soirée. Le temps présent est à vous puisque vous êtes l’avenir. Appareillez vers votre futur.

Retrouvez le pédopsychiatre Marcel Rufo dans l’émission "Allô Rufo", sur France 5 tous les jours de la semaine à 10h05 et sur letudiant.fr.


Sommaire du dossier
Retour au dossier Marcel Rufo : Révise bien Marcel Rufo : engagé en médecine Marcel Rufo : Erasmus prolonge la saison des amours Marcel Rufo : il faut que le bizut passe ! Marcel Rufo : harcèlement à l’école Marcel Rufo : tricher Marcel Rufo : l’internat Marcel Rufo : l’incroyable modernité de la génération Y Marcel Rufo : "La ville universitaire que vous aurez choisie deviendra une part de votre identité" Marcel Rufo : "Tout se rejoue toujours" Marcel Rufo : "La rentrée universitaire est un nouveau départ de votre vie, de votre devenir" Marcel Rufo : le temps des étoiles filantes Marcel Rufo : petits boulots, petits remplacements Marcel Rufo : l’inquiétude d’entrer en prépa Marcel Rufo : Pas d’effort sans confort Marcel Rufo : Vive l’histoire ! Marcel Rufo : "La bourse ou la vie" Lettre à mon petit-fils : Amours virtuelles Marcel Rufo : "Lutter, souffrir un peu pour se construire" Marcel Rufo : "À un promeneur de lycée" Marcel Rufo : “Ne pas oublier les anciens” Marcel Rufo : "Vacances humanitaires" Marcel Rufo : " Choisir d’être parents-étudiants" Marcel Rufo : "Une année sabbatique" Marcel Rufo : "Médiateur : un métier impossible" Marcel Rufo : "Vive les sciences humaines !" Marcel Rufo : "Soyez 'sophraddict' !" Marcel Rufo : "Des études, puis un métier" Marcel Rufo : "Enseignante, c’est maintenant !" Marcel Rufo : "Bonne route"