1. La prépa HEC selon Kévin

La prépa HEC selon Kévin

Envoyer cet article à un ami

Kévin, 20 ans, sort de 3 années en classe préparatoire commerciale. Au lendemain des concours, le jeune homme, finalement admis à l’EM Lyon, pousse une dernière fois la porte du lycée Jacques-Decour, à Paris, pour témoigner de son expérience. Ce qu’il retient de ces années d’efforts soutenus : la necessité de faire preuve d’endurance pour tenir le rythme effrené de la prépa HEC.

Après un entretien de personnalité avec une conseillère d’orientation en terminale S au lycée Paul-Robert des Lilas (93), Kévin découvre 3 voies qui lui sont tout indiquées : futur taupin, étudiant en commerce ou en médecine. “J’ai beaucoup hésité avec les études de santé, confirme-t-il. Mais j’ai préféré tenter le coup pour la prépa.”

Accepté en maths sup, il opte finalement pour la filière HEC

Kevin, 20 ans, prépa HEC au lycée Jacques-Decour (Paris) - RentréeSur Admission-postbac.fr, il postule pour des classes préparatoires scientifiques et commerciales. Avec 13,7 au bac, il obtient une place en maths sup au lycée Fénelon (Paris) mais se décide pour la filière économique. “Les matières enseignées en prépa HEC me correspondent plus, argumente-t-il. J’aime la communication. Je voulais apprendre 2 langues et la perspective d’étudier la géopolitique stimulait mon désir de mieux comprendre comment tourne le monde.”
L’Etudiant, l’Onisep et ses amis l’ont aidé à se décider. Mais ce sont les conseils de sa professeur de physique en terminale, qui connaissait bien certains enseignants du lycée Jacques-Decour, qui ont finalement déterminé son choix.

Au départ, 3/20 dans toutes les matières

“L’entrée en prépa a été un choc, affirme-t-il. Je savais que se serait difficile mais je n’imaginais pas un tel fossé avec le lycée. J’ai commencé par 3/20 dans toutes les matières. Au premier concours blanc, j’étais l’un des derniers de la classe, loin des autres en culture générale.”
Aujourd’hui, après avoir “cubé” (refait sa seconde année), Kévin qui a fait sa rentrée à l’EM Lyon  est satisfait d’avoir donné le maximum de lui-même. “La prépa a cela de merveilleux que j’y ai appris plus en 3 ans que dans les 18 autres années de ma vie, retient-il. Mais il faut être honnête, c’est aussi un vrai sacrifice.”
Pour aller plus loin
Testez votre motivation : êtes-vous fait pour la prépa ?
Découvrez notre enquête : prépa, est-ce vraiment l’enfer ?
Visionnez notre débat en vidéo : la prépa, toujours un bon choix ?
Les conseils d’Éléonore, en prépa littéraire,  et de Théotime, en prépa scientifique.
Consultez notre palmarès des prépas.

Flavien Bascoul
Octobre 2010
Sommaire du dossier
Trois ans d’efforts en prépa HEC : un vrai marathon pour Kévin Les profs de prépa HEC selon Kevin : “pédagogues et disponibles” L’ambiance en prépa HEC : “l’émulation” plutôt que la “compétition” Le bilan de Kevin, après sa prépa HEC : “Ne pas hésiter à cuber pour décrocher l’école visée”