1. Intégrer une prépa après un bac L : quel rythme, quelle ambiance ?
Boîte à outils

Intégrer une prépa après un bac L : quel rythme, quelle ambiance ?

Envoyer cet article à un ami

Que faire avec un bac L"Pour moi, c'est surtout la première année qui a été difficile car il y avait un vrai changement de rythme par rapport au lycée. Il fallait travailler beaucoup à côté des cours et surtout absorber un grand nombre de livres", se souvient Laure, ancienne élève d'hypokhâgne au lycée Guist'hau à Nantes.

Une chose est sûre : si vous optez pour une prépa, quel que soit le lycée, le rythme de travail sera bien plus soutenu que ce que vous avez connu jusqu'à présent. Nombreuses heures de cours, devoirs à rendre, lectures de longue haleine : il faut travailler beaucoup et de manière continue. "Il y a toujours quelque chose à faire, y compris pendant le week-end ou les vacances. Pour beaucoup d'élèves, c'est une nouveauté", remarque un professeur de khâgne.

Éviter l'autocensure

La classe préparatoire est certes une formation exigeante, mais de nombreux lycéens se disent à tort que ce n'est pas pour eux. Certains sont tentés, mais n'osent pas s'inscrire. "C'est le plus souvent par manque de connaissance de ce qu'est la prépa et parce qu'ils ont tendance à oublier qu'il en existe de toutes sortes – de très prestigieuses, où il est dur d'entrer, mais aussi d'autres, moins élitistes, souligne Sophie Seban, professeure de philosophie en khâgne.

C'est aussi par crainte : beaucoup d'élèves ont peur du rythme de travail et surtout de se retrouver avec un décalage culturel important." Pourtant, les ambiances et les exigences changent selon les lycées. À vous de postuler dans ceux adaptés à votre niveau et à vos envies.

Des rythmes différents selon les prépas

"La vraie différence entre les lycées ne porte pas sur les contenus d'enseignement, qui sont à peu près partout les mêmes, mais sur la concurrence dans les classes", estime Philippe Destable, professeur d'histoire en prépa littéraire au lycée Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand.

fleche-rouge Des réputations parfois infondées

Les grandes classes prépas parisiennes – comme Henri-IV, Louis-le-Grand, Fénelon – recrutent des élèves dans le trio de tête de leur terminale et dans de bons lycées.

Dans ces établissements, les élèves visent les Écoles normales supérieures – et, de fait, ils représentent la majorité des recrues.

Si vous avez un très bon niveau, comparez les résultats des lycées aux différents concours, notamment grâce à notre classement des classes préparatoires. "Au moment de faire ses vœux, il est important d'être bien conseillé.

Dans l'esprit de beaucoup de gens, il existe des hiérarchies entre les lycées, qui sont en partie réelles mais en partie imaginaires. Il faut se méfier des réputations et des effets de médiatisation", prévient Frank Burbage, professeur de philosophie en hypokhâgne au lycée Auguste-Blanqui de Saint-Ouen. Ne vous contentez pas d'une seule source d'information.

fleche-rouge Se renseigner

Sollicitez vos professeurs : beaucoup ont des collègues ou d'anciens élèves dans les classes prépas. D'autre part, des journées portes ouvertes sont organisées dès le mois de janvier par les établissements. Y aller vous permettra de rencontrer des profs et des élèves et de poser toutes vos questions.

Les dates sont indiquées sur les sites Internet des établissements ; votre professeur principal et les CIO sont également informés de la tenue de ces journées.
Enfin, faites marcher le bouche-à-oreille. Cherchez autour de vous si quelqu'un connaît un élève de classe prépa : vous pourrez recueillir ses impressions, ses conseils et surtout son avis sur l'ambiance des classes.

Paris, province, banlieue ?

Il est vrai que l'ambiance peut être tendue dans certains lycées parisiens – et ce n'est pas forcément dans les plus sélectifs. La compétition est parfois moins rude en province, mais surtout, les classes y sont en général moins chargées.

C'est également le cas dans les prépas – souvent qualifiées "de proximité" – ouvertes ces dernières années en banlieue parisienne, comme à Montreuil ou à Saint-Ouen (93). Le nombre d'élèves d'hypokhâgne y a été limité par le rectorat à 30 par classe. Un chiffre qui peut être multiplié par deux dans certains lycées parisiens.

L'ambiance, le temps de transport, l'environnement affectif : tous ces éléments joueront un rôle important dans la façon dont vous vivrez vos années de prépa. Il y a des avantages à partir de chez soi, mais pour certains, être loin de ses proches se révèle parfois difficile. Cela implique aussi de se loger.

Renseignez-vous sur les possibilités d'internat ou de logement étudiant à proximité. "Un élève qui a un temps de transport trop long ne pourra pas suivre le rythme d'une prépa", remarque Frank Burbage. En tout cas, quel que soit votre choix, vous devez prendre cet ensemble d'éléments en compte au moment de faire vos vœux.

Pour en savoir plus sur…

L’orientation

Tous nos tests d'orientation gratuits 
Les métiers par secteur 
Les salons de l'Etudiant 
Les témoignages par filière

Les BTS et les DUT
Bien choisir son BTS ou son DUT
Les DUT qui plaisent aux employeurs
Témoignage : le DUT, selon Emeline, étudiante en DUT carrières sociales
Que faire après un DUT ?

Les études à la fac
Test : êtes-vous fait pour des études à l'université ?
Réussir ses études à l'université : la vérité sur 15 filières à la fac 
10 bonnes raisons d'oser la fac
Classement des universités : les taux d'insertion professionnelle, filière par filière
Les stages à l'université : ce qui a changé pour les étudiants de licence

Les prépas
Tchat : classes prépas : l'Etudiant a répondu à vos questions sur les CPGE
Palmarès : consultez le classement des prépas
Test : êtes-vous fait pour faire des études en prépa ?
Elles sont étudiantes en prépa littéraire
Témoignage : la prépa selon Eléonore, élève en khâgne

Sommaire du dossier
Retour au dossier Intégrer une prépa après un bac L : les prépas littéraires Quelle prépa après un bac L, à part une prépa littéraire ? Intégrer une prépa après un bac L : les voies aménagées Une prépa après un bac L : peut-on intégrer une hypokhâgne sans avoir fait de latin ou de grec ? Intégrer une prépa après un bac L : c’est quoi, un bon dossier ? Intégrer une prépa après un bac L : quelles sont les qualités requises ? Intégrer une prépa après un bac L : quel rythme, quelle ambiance ? Une prépa après un bac L : des débouchés diversifiés