Reportage
Delphine Vernier, enseignante de SVT, dévoile l’emploi du temps aux élèves, très vite déçus : 8 h - 16 h minimum, tous les jours. // © Delphine Dauvergne
Delphine Vernier, enseignante de SVT, dévoile l’emploi du temps aux élèves, très vite déçus : 8 h - 16 h minimum, tous les jours. // © Delphine Dauvergne

Une année en prépa : "Si vous obtenez entre 7 et 9/20 au début, c’est déjà bien !"

IMMERSION EN PRÉPA. Épisode 1. Cette année, l’Etudiant suit les élèves de la classe prépa BCPST, dite "prépa agro-véto", du lycée Pothier d’Orléans. Un cursus exigeant, qui nécessite un cadrage et des conseils avisés lors de la rentrée. Premiers contacts.

Classements CPGE

Tous les articles

Une année en prépa : "Si vous obtenez entre 7 et 9/20 au début, c’est déjà bien !" Delphine Vernier, enseignante de SVT, dévoile l’emploi du temps aux élèves, très vite déçus : 8 h - 16 h minimum, tous les jours. // © Delphine Dauvergne
Delphine Vernier, enseignante de SVT, dévoile l’emploi du temps aux élèves, très vite déçus : 8 h - 16 h minimum, tous les jours. // © Delphine Dauvergne
Reportage

Une année en prépa : "Si vous obtenez entre 7 et 9/20 au début, c’est déjà bien !"

IMMERSION EN PRÉPA. Épisode 1. Cette année, l’Etudiant suit les élèves de la classe prépa BCPST, dite "prépa agro-véto", du lycée Pothier d’Orléans. Un cursus exigeant, qui nécessite un cadrage et des conseils avisés lors de la rentrée. Premiers contacts.

Six élèves de prépas HEC sur dix doutent de leur capacité La prépa, une expérience fatigante et stressante, même si l'entraide et le dépassement de soi permettent de tenir la distance. // © Laurent Hazgui/Divergence pour l'Etudiant
La prépa, une expérience fatigante et stressante, même si l'entraide et le dépassement de soi permettent de tenir la distance. // © Laurent Hazgui/Divergence pour l'Etudiant
Décryptage

Six élèves de prépas HEC sur dix doutent de leur capacité

Fatigués, stressés, les élèves de prépa HEC interrogés dans le cadre du baromètre "Génération prépa" 2017 ont tendance à douter : d'eux-mêmes et de leur orientation. Heureusement, ils peuvent compter sur une vraie solidarité et de solides amitiés pour tenir le coup jusqu'au concours d'entrée en école de commerce.

Concours BCE 2017 : les écoles de commerce qui montent et celles qui baissent Burgundy School of Business connaît une hausse des candidatures de 15 % cette année. // © ESC Dijon
Burgundy School of Business connaît une hausse des candidatures de 15 % cette année. // © ESC Dijon
Décryptage

Concours BCE 2017 : les écoles de commerce qui montent et celles qui baissent

INFOGRAPHIE. Tirées par la hausse des candidatures de la filière technologique, les inscriptions 2017 aux concours de la BCE (banque commune d'épreuves), destinés aux élèves des classes préparatoires, affichent, comme l'année dernière, une légère progression.

Lauryn, en maths spé MP : "J'ai noué des amitiés très fortes en prépa" Lauryn était première de sa classe de terminale S et a obtenu une mention très bien au bac. // © Laurent Hazgui/Divergence pour l'Etudiant
Lauryn était première de sa classe de terminale S et a obtenu une mention très bien au bac. // © Laurent Hazgui/Divergence pour l'Etudiant
Témoignage

Lauryn, en maths spé MP : "J'ai noué des amitiés très fortes en prépa"

Lauryn, 18 ans, étudiante en maths spé MP au lycée Sainte-Geneviève, à Versailles (78) ne s'attendait à intégrer cette prestigieuse prépa. Aujourd'hui, elle apprécie la qualité des cours et l'ambiance entre les élèves.

Quentin, en licence scientifique : "En février, je n’en pouvais plus de la prépa" Quentin, aujourd'hui en licence scientifique, ne regrette pas d'avoir tenté la classe prépa. // © Aimée Thirion/Hans Lucas pour l'Etudiant
Quentin, aujourd'hui en licence scientifique, ne regrette pas d'avoir tenté la classe prépa. // © Aimée Thirion/Hans Lucas pour l'Etudiant
Témoignage

Quentin, en licence scientifique : "En février, je n’en pouvais plus de la prépa"

Quentin, 19 ans, était dans les premiers de sa classe en terminale S. Malgré ses bons résultats en maths et en physique, il n'aura tenu que six mois en prépa MPSI. Aujourd'hui, en licence scientifique, à l'université Lille 1, il ne regrette pas ses choix.

Haucine, étudiant à Kedge : "La prépa a bouleversé mon rythme de vie" Haucine a préféré cuber sa prépa pour obtenir l'école qu'il briguait. // © Yoanne Lamoulière/Picturetank pour l'Etudiant
Haucine a préféré cuber sa prépa pour obtenir l'école qu'il briguait. // © Yoanne Lamoulière/Picturetank pour l'Etudiant
Témoignage

Haucine, étudiant à Kedge : "La prépa a bouleversé mon rythme de vie"

Pour Haucine, 22 ans, la voie de la prépa était une évidence. Admis en filière ECS, il a vu sa vie complétement transformée, mais ça en valait la peine. Il a pu intégrer l'école qu'il visait : Kedge, à Marseille.

Maxime, étudiant à Burgundy School of Business : "Je n'étais pas prêt pour la logique de la prépa" Même s'il a quitté la prépa, Maxime a, quand même, intégré l'école de commerce qu'il visait : Burgundy School of Business. // © ESC Dijon
Même s'il a quitté la prépa, Maxime a, quand même, intégré l'école de commerce qu'il visait : Burgundy School of Business. // © ESC Dijon
Témoignage

Maxime, étudiant à Burgundy School of Business : "Je n'étais pas prêt pour la logique de la prépa"

Maxime, pourtant bon élève, a redoublé sa terminale pour se réorienter en filière ES et intégrer une prépa économique. Il a, cependant, abandonné pour s'inscrire en licence AES à la fac. À 24 ans, Il s'épanouit à la Burgundy School of Business, à Dijon.

Flore, en prépa HEC : "Il y a un énorme écart de niveau entre la terminale et la prépa" À Ipésup, l'emploi du temps est plus chargé que dans les prépas publiques ou privés sous contrat avec l'État. // © Bruno DELESSARD/Challenges-REA
À Ipésup, l'emploi du temps est plus chargé que dans les prépas publiques ou privés sous contrat avec l'État. // © Bruno DELESSARD/Challenges-REA
Témoignage

Flore, en prépa HEC : "Il y a un énorme écart de niveau entre la terminale et la prépa"

Le niveau de Flore en terminale S était excellent. Mais depuis son admission en prépa économique voie scientifique à Ipésup, à Paris, l'étudiante de 19 ans a vu ses notes chuter énormément. Elle consacre la majeure partie de son temps à travailler.

Carla, en khâgne : "Je n'ai jamais ressenti de compétition entre les élèves de prépa" En dehors du rythme des cours un peu plus rapide, Carla n'a pas perçu de vraie différence entre la prépa et le lycée. // © Cédric Martigny pour l'Etudiant
En dehors du rythme des cours un peu plus rapide, Carla n'a pas perçu de vraie différence entre la prépa et le lycée. // © Cédric Martigny pour l'Etudiant
Témoignage

Carla, en khâgne : "Je n'ai jamais ressenti de compétition entre les élèves de prépa"

Carla, 19 ans, est étudiante en 2e année de prépa littéraire option LSH au lycée Chateaubriand, à Rennes. Malgré la quantité de travail à abattre, Carla continue à avoir des hobbies et a créé des liens forts avec les autres élèves.