1. Prépa : c’est quoi, les “colles” ?

Prépa : c’est quoi, les “colles” ?

Envoyer cet article à un ami

Vous vous apprêtez à intégrer une classe prépa : dans ce cas, vous aurez certainement entendu parler des “colles”. Qu’est-ce qui vous attend ? Explications et conseils, extraits du guide Bien choisir sa classe prépa, de Marie Bonnaud et Philippe Mandry, aux éditions l’Etudiant.

Aussi appelées "khôlles", les colles de prépa sont un entraînement intensif aux oraux des concours. À raison de deux voire trois séances par semaine (avec un roulement suivant les disciplines), vous allez devoir vous habituer très vite à passer sur le grill !


Les colles, un oral de haut vol


Comme tous les exercices pédagogiques spécifiques que vous allez rencontrer en prépa (les devoirs surveillés, les exercices à la maison, etc.), les colles sont théoriquement, avant tout, faites pour vous !
Entendez : pour vous préparer au mieux aux concours, dans les conditions les plus proches de celles du jour. La colle est surtout l'exercice phare dans les matières scientifiques (maths, physiques), mais elles existent aussi dans les disciplines littéraires et en sciences humaines (philosophie, littérature, histoire-géographie, géopolitique, économie).

fleche-rouge Être à la place du prof

Le principe est simple : vous allez vous retrouver dans la position du professeur, devant le tableau, une craie à la main, à résoudre un exercice. Vous devrez ensuite expliquer à l'oral votre raisonnement étape par étape.

"L'exercice est tout nouveau pour les élèves qui sortent de terminale, et le cadre de l'évaluation en déstabilise plus d'un. La plupart se mettent une vraie pression", assure Nicolas Nguyen, professeur de mathématiques dans une prépa maths sup, au lycée Rabelais de Saint-Brieuc. Pour lui, la colle est un outil majeur de l'apprentissage en prépa : "C'est un moyen de repérer les points qui n'ont pas été compris. C'est un travail de fourmi, on fait très régulièrement le point avec chaque élève individuellement et on peut rectifier le tir, réexpliquer encore et encore."

Dans les matières littéraires, l'exercice le plus typique consiste à faire un commentaire de texte à l'oral, voire de faire un exposé argumenté en réponse à une question ou une problématique sur un thème au programme.

fleche-rouge Travailler la prise de parole

De l'avis unanime de tous les professeurs, les premières colles tournent souvent au drame, surtout dans les matières scientifiques où la prise de parole à l'oral n'est pas chose aisée. Certains enseignants proposent même en première année d'organiser des colles en groupe, pour essayer de "dédramatiser le moment".

Il est vrai que la colle n'a rien à voir avec un exposé ou même l'oral du bac de français : le professeur est là pour poser des questions pointues qui sont faites avant tout pour vous déstabiliser. Avec toujours cette règle d'or sous-jacente : mieux vaut rester muet devant son professeur que devant un membre de jury. Le plus important est d'apprendre à esquiver.

Comment se préparer aux colles ?
 

Pour réussir une colle, il est indispensable de bien connaître le cours, mais il faut aussi maîtriser les techniques essentielles de présentation de soi à l'oral : parler fort et pas trop vite, raisonner de façon intelligible...

fleche-rouge Apprendre à travailler pour soi

Vous pouvez bien sûr vous entraîner à parler devant un miroir, voire avec des camarades... C'est d'ailleurs l'un des conseils que l'on vous donne souvent au lycée pour réussir les épreuves orales du bac. Mais ceci n'est bien sûr qu'un début...

Il est bien difficile de s'entraîner en amont aux colles avant d'avoir goûté à l'exercice ! Pour beaucoup d'enseignants, le plus important est finalement de réussir à faire évoluer votre regard sur l'évaluation :

"Il faut apprendre à travailler d'abord pour soi, explique Jean-Marie Boucly, proviseur du lycée Ampère à Lyon qui affiche de très bons résultats d'insertion pour ses élèves de classes préparatoires économiques. L'évaluation, encore plus à l'oral qu'à l'écrit, est là avant tout pour faire progresser l'élève. Il faut donc apprendre à prendre du recul, surtout pour réussir à surmonter les échecs et les mauvaises notes."

Ensuite, tout est question d'organisation, surtout quand les colles ne sont pas toujours programmées sur les mêmes créneaux horaires : "Il faut établir un planning par semaine, identifier les "trous" dans son emploi du temps, et surtout prévoir plus de temps la veille pour réviser la discipline de la colle", explique Nicolas Nguyen.

fleche-rouge Un acquis pour la vie

"Au début, c'est souvent un drame... mais à la fin, à force de répéter l'exercice, ils savent ce que c'est qu'un oral et ils prennent une vraie assurance. C'est un acquis qui leur servira dans leur vie professionnelle future", soutient Gaël Benabou, professeur de maths en PT (physique-technologie) au lycée Marie-Curie de Nogent-sur-Oise. Même si l'apprentissage se fait un peu dans la douleur, serait-on tenté d'ajouter.
 

Bien choisir sa classe prépaPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir sa classe prépa", par Marie Bonnaud et Philippe Mandry.



Sommaire du dossier
Retour au dossier Du lycée à la prépa, quels sont les grands changements ? Prépa : c’est quoi, les “colles” ? Esprit de compétition ou esprit d’équipe : quelle est l’ambiance en prépa ?