1. Langues vivantes au bac : les révisions de dernière minute

Langues vivantes au bac : les révisions de dernière minute

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Langues vivantes au bac : quelles sont les attentes du correcteur pour chaque épreuve ? Langues vivantes au bac : comment vous préparer à quelques semaines des épreuves ? Langues vivantes au bac : les révisions de dernière minute Langues vivantes au bac : pour vous préparer à l’oral Langues vivantes au bac : les conseils pour le jour J Langues vivantes au bac : réussir l’expression écrite Langues vivantes au bac : réussir la traduction Langues vivantes au bac : conseils pour réussir à l’oral

Pour augmenter vos chances de réussite, il faut vous préparer tout au long de l’année. Consolidez vos acquis et abordez la dernière ligne droite plus sereinement avec les conseils de Gaëlle Jolly, professeure certifiée d’anglais, extraits de "Bac : objectif mention", paru aux éditions l’Etudiant.

Le texte qui vous sera proposé à l’écrit vous sera en principe totalement inconnu, il n’y a donc pas, à proprement dit, de révisions possibles.

Néanmoins, le type de questions change peu d’un sujet à l’autre, vous pouvez donc vérifier que le lexique des consignes vous est familier et que vous savez répondre à des questions portant sur le nombre de personnages, le lieu ou la date sans commettre d’erreurs de langue.

Dans le prolongement de l’étude du texte, il vous est demandé de rédiger un sujet d’expression.
Il en existe de quatre types : écrire une lettre dans un style familier ou plus formel, rédiger un dialogue entre les protagonistes du texte, imaginer une suite ou répondre à un sujet de type argumentatif en rapport avec le thème abordé par le texte proposé. Ce dernier type de sujet est le plus difficile car il exige de disposer d’un lexique suffisamment riche pour nourrir sa réflexion.
 

L’écriture d’une lettre


Vous ne pouvez pas vous lancer dans la rédaction d’une lettre sans être capable d’en respecter les règles de mise en forme ou sans connaître les formules d’usage les plus courantes.

Vous devez rédiger une fiche commune aux différentes langues étudiées où vous indiquerez les formules de début et de fin ainsi que les formules de politesse, que la correspondance soit familière ou plus formelle.
 

L’écriture d’un dialogue
 

Dans une fiche, notez les règles de ponctuation pour chaque langue, listez les verbes introducteurs qui vous permettront de ne pas toujours utiliser le verbe "dire" et notez quelques expressions qui renseignent sur la voix et la gestuelle des protagonistes.
 

L’écriture d’une suite


Il est important que vous notiez quelques règles simples à observer pour ce type d’exercice. Vous devrez tout d’abord identifier le type de récit, définir à quelle personne l’histoire est racontée, voir si le narrateur est l’un des personnages ou pas et savoir s’il est omniscient.

Il vous faudra poursuivre dans le temps utilisé dans le texte original, déterminer le temps écoulé depuis la scène décrite et faire intervenir les mêmes personnages. Ceux-ci doivent dire et faire des choses en accord avec le texte de départ.

À travers la rédaction des dialogues et des descriptions, vous devez être capable de réinvestir vos connaissances de la langue. Si vous devez vous efforcer d’imiter au mieux le style du texte original, n’oubliez pas pour autant de soigner l’intrigue pour maintenir l’attention du lecteur.
 

Le sujet argumentatif


Il vous sera demandé de répondre à une question précise ou de commenter une citation. Vous devrez toujours développer votre propre point de vue en personnalisant votre style et en choisissant des exemples empruntés à votre expérience et culture personnelles.

Comme les autres, ce type de sujet répond à des règles précises que vous pouvez mémoriser dans les grandes lignes.
 

BAC : Objectif mentionPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bac : objectif mention", par Benoit Falaize.