1. Alice, 17,9/20 au bac ES : "Je fichais mes cours en temps réel, le soir même"
Portrait

Alice, 17,9/20 au bac ES : "Je fichais mes cours en temps réel, le soir même"

Envoyer cet article à un ami
Alice a eu 20/20 en maths et en économie. // © Tom/Andia.fr
Alice a eu 20/20 en maths et en économie. // © Tom/Andia.fr

Alice a obtenu le bac ES avec la mention très bien en juin dernier. Aujourd’hui, étudiante en classe prépa éco, elle livre ses astuces pour décrocher la mention

Sa méthode de révisions

"Dans toutes les matières – à part les maths –, j'ai fait des fiches. En économie, qui est la matière que j'ai le plus révisée, je fichais mes cours en temps réel, le soir même. Et pour chaque DST [devoir sur table, NDLR], tout au long de l'année, j'avais une méthode d'apprentissage que j'avais baptisée 'la technique des cinq étoiles' : je réécrivais de mémoire sur une feuille les cinq principales idées du cours concerné.

Pour les maths, je refaisais les DM [devoirs maison] chez moi. Cela me semblait plus profitable que d'apprendre les formules par cœur. Comme j'ai passé un bachibac [délivrance simultanée du baccalauréat français et du bachillerato espagnol], j'étudiais l'histoire espagnole. Pour réviser, je faisais des fiches et je regardais des films en rapport avec cette matière tels que 'Carnets de voyage', de Walter Salles, ou 'Che', de Steven Soderbergh. En anglais, les films et les séries en VO sous-titrée m'ont aussi aidée. En espagnol, pour les écrits, j'ai fait des fiches sur les principaux mouvements littéraires, car j'avais une épreuve de littérature sur deux œuvres étudiées en classe et une autre de compréhension de la langue.

En philo, le professeur était mauvais, j'ai donc dû me débrouiller seule. Je me suis aidée des fiches de révisions Défibac [Bordas]. Pour les SVT [sciences de la vie et de la Terre], j'ai lu des Annabac [annales et fiches de cours chez Hatier]."

Dernière ligne droite

"J'étais prête bien avant le bac, puisque je préparais le concours commun d'entrée des sept IEP [instituts d'études politiques] de région, organisé fin mai. Avec beaucoup plus de stress d'ailleurs que pour le bac. Deux semaines avant les épreuves du bac, je me suis fait un planning avec, par exemple, un chapitre d'économie par jour, mais je ne le respectais pas toujours. C'est surtout mon travail régulier pendant l'année qui a payé. En français, entre autres, on ne peut pas réviser au dernier moment des points précis. Il n'y a qu'en philo où je m'y suis prise un peu à la dernière minute, jusqu'à la veille de l'examen, et je pense que c'est ça qui m'a desservie."

Le jour des résultats

"Mes notes ont plutôt correspondu à celles de l'année. Mais même si j'étais forte en maths et en économie, je ne m'attendais pas à avoir 20/20 dans les deux matières. En revanche, je n'ai guère été étonnée par ma note en philosophie. J'ai eu 13 à mon commentaire de texte alors que ma moyenne annuelle était de 15 : on n'a pas eu beaucoup de méthodologie ni tous les cours durant l'année."

Ce qui a fait la différence

"Je me suis toujours fixé des horaires précis pour travailler à la maison et je ne les dépassais pas, même si je n'avais pas terminé ce que j'avais prévu de faire. L'objectif était de garder des moments pour moi. Tous les samedis après-midi, par exemple, je me baladais ou j'allais au cinéma. De plus, j'avais rédigé des fiches claires et synthétiques que j'ai pu relire avant les épreuves, jusqu'à la veille du jour J."

Sommaire du dossier
Retour au dossier Alice, 17,9/20 au bac ES : "Je fichais mes cours en temps réel, le soir même" Cyprien, 16,1/20 au bac ES : “J’ai comparé mes cours avec ceux d’amis d’autres lycées” Simon, 16,3/20 au bac ES : “J’ai beaucoup lu les mêmes choses mais dites différemment” Sophie, 17,5/20 au bac ES : “On peut citer ‘Harry Potter’ dans une dissertation” Arthur, 17/20 au bac ES : “J’ai accordé moins de temps aux maths” Adrienne, 16,91/20 au bac ES : “On jouait à l’équivalent du Time's Up! pour deviner un mot ou une date” Emmanuel, 16,81/20 au bac ES : “Le travail doit être régulier” Lina, 18,45/20 au bac ES : “Il faut se démarquer dans ses copies”