Le concours : la principale voie d’accès aux écoles de commerce

Par Virginie Bertereau, publié le 17 Février 2009
2 min

Thomas, 21 ans, est étudiant en deuxième année à l’EDHEC Lille. Ce Parisien d’origine, attiré par la finance, partage son temps entre les cours et ses activités au sein de deux associations, dont une l’amènera à faire un tour du monde à vélo.

Deux ans de prépa plus tard, en 2007, Thomas passe la BCE (Banque commune d’épreuves), passage obligatoire pour intégrer une vingtaine d’écoles de commerce. Son objectif : tenter les 3 écoles parisiennes (HEC, ESSEC et ESCP-EAP), l’EM Lyon et l’EDHEC Lille. "J’ai révisé de façon intensive pendant un mois. La période des concours, c’est une période longue, où il faut être endurant", confie l’étudiant. Les écrits se déroulent sur 15 jours, début mai, à raison de une à deux épreuves (maths, économie, philosophie, langues vivantes, français…) par jour. Thomas revient ensuite à Douai pour 3-4 semaines, le temps de se préparer aux oraux (langues, entretiens de personnalité…), qui s’étendent jusqu’à la mi-juillet.

 
Un homme heureux
 

Là encore, l’étudiant positive. "C’est assez marrant parce que l’on sent que l’on joue pas mal de choses... On bosse comme des fous mais on en garde de bons souvenirs… surtout quand on est reçu !". Et Thomas est reçu à l’EDHEC. "J’étais vraiment content pour plusieurs raisons : l’école possède une spécialité finance réputée (et c’est ce que je veux faire), elle laisse une large place aux associations et elle est située à côté de ma prépa. J’étais d’autant plus heureux que beaucoup de mes amis, comme mes colocataires actuels, ont été admis à l’EDHEC. La transition était ainsi plus simple".

Articles les plus lus

A la Une écoles de commerce

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !