Claire, du bac L à l'UTBM : “Des cours de mathématiques contre des cours de dessin”

Par Céline Authemayou, publié le 05 Avril 2016
3 min

Ayant dû batailler pour s'inscrire en filière littéraire au lycée, Claire est aujourd'hui, à 23 ans, en école d'ingénieurs. Son objectif : travailler dans le design produit. Volontaire et motivée, la jeune femme a fait de son parcours un atout et une vraie marque de fabrique.

Pour s'inscrire en filière littéraire, Claire a dû se battre. Contre ses parents, mais aussi contre ses professeurs qui, au vu de son très bon dossier scolaire, la poussaient à rejoindre une première scientifique. Après avoir négocié fermement, la jeune femme a finalement eu gain de cause et s'inscrit en L, au lycée Prieur-de-la-Côte-d'Or, à Auxonne (21). “J'aimais la littérature, la philosophie, les langues, se souvient Claire, et les cours de mathématiques m'avaient quelque peu découragée.”

À cette époque, la lycéenne s'imagine prof d'anglais. Mais elle découvre le graphisme et décide de poursuivre ses études dans cette branche. Après une année de MANAA (mise à niveau en arts appliqués), elle s'inscrit en BTS design de produits au lycée Jacques-Duhamel, de Dôle (39). “Quelques amis m'ont alors parlé de l'UTBM [Université de technologie de Belfort-Montbéliard], une école d'ingénieurs de la région qui dispose d'une spécialisation en design et ergonomie, se souvient l'étudiante. J'étais curieuse de découvrir le cycle d'industrialisation, je voulais travailler sur des produits qui seraient un jour mis sur le marché. Le cursus ingénieur m'offrait cette possibilité.”

Un intérêt pour la formation plus que pour le titre

Elle intègre donc l'UTBM en 2013, en première année du cycle ingénieur (L3). “Le premier semestre fut plutôt compliqué, avoue sans détour Claire. Les bases théoriques étaient reprises, mais le rythme était très soutenu. J'aurais voulu passer plus de temps sur certaines notions.” Si les matières scientifiques lui demandent beaucoup de travail, l'étudiante dispose en revanche d'une longueur d'avance sur les cours plus créatifs. “Lorsque nous avons commencé à travailler en projet, entre étudiants de différents profils, tout s'est débloqué, se souvient-elle. Nous échangions nos connaissances : cours de dessin contre cours de mathématiques, par exemple.”

Dans quelques mois, Claire sera diplômée. "Ma mère a beau être ingénieure, je ne m'attendais pas du tout à suivre ses traces, confie la jeune femme, qui s'apprête à passer un semestre de stage à Stuttgart, en Allemagne. Plus que le titre, c'est la formation qui m'a attirée.”

Ses conseils. “Foncez et ne vous censurez pas ! Engagez-vous dans vos études par choix et non parce qu'elles constituent une 'suite logique' à votre bac. Mais ayez en tête qu'il vous faudra beaucoup travailler. Individuellement, certes, mais aussi en groupe. Pour être efficace, il faut trouver des camarades qui ont des connaissances complémentaires aux vôtres et avec qui vous appréciez de travailler.”

Le parcours de Claire
2010 : bac littéraire, lycée Prieur-de-la-Côte-d'Or, Auxonne (21).
2010-2011 : MANAA, lycée André-Malraux, Montereau-Fault-Yonne (77).
2011-2013 : BTS design de produits, lycée Jacques-Duhamel, Dôle (39).
Rentrée 2013 : UTBM (Université de technologie de Belfort-Montbéliard), Belfort (90).

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !