Le classement 2009 des écoles d’ingénieurs

Par Sylvie Lecherbonnier, publié le 27 Novembre 2008
5 min

Sélectivité, potentiel académique, relations entreprises, international…, notre classement des écoles d’ingénieurs scrute les différents volets d’une formation d’ingénieur. Résultat ? Parmi les quelque 160 écoles après bac ou après prépa classées, celles qui s’appuient sur un réseau dynamique font la différence. Aujourd’hui plus que jamais, l’union fait la force.

Pour établir ce classement, nous avons distingué deux familles : les écoles après prépa et les écoles après bac. Nous avons considéré comme école après bac tout établissement qui recrute des bacheliers pour un premier cycle propre, quel que soit le nombre d’étudiants qu’elle peut intégrer ensuite après bac + 2. En revanche, les écoles qui possèdent des prépas intégrées communes comme celles des INP ou de la Fédération Gay-Lussac appartiennent, selon notre classification, aux écoles après prépa.
 

170 établissements classés

 
Les 200 écoles habilitées à délivrer le titre d’ingénieur ont reçu, début juillet 2008, un questionnaire suivant leur catégorie. Il portait sur leurs effectifs, leurs moyens humains et financiers, leurs liens avec les entreprises, leur ouverture internationale et leurs résultats académiques. Nous avons collecté et vérifié les informations que près de 170 établissements nous ont transmises jusqu’à mi-novembre. Nous en avons extrait 12 critères pour chaque famille. Seuls ceux sur la sélec­tivité diffèrent entre les établissements après prépa et les écoles après bac.
Nous avons ensuite appliqué des coefficients en fonction de l’importance et de la pertinence que nous accordons à chacun de ces critères.
 

Nos critères

 
Sélectivité (coeff. 35)
 
Écoles après prépa

Taux de remplissage (coeff. 15) : le pourcentage résulte du nombre d’élèves de classes préparatoires intégrés à la rentrée 2008 par une école par rapport au nombre de places mis au concours, selon les chiffres fournis sur le site du SCEI (Service des concours des écoles d’ingénieurs), www.scei-concours.org.
Note moyenne au bac des élèves de première année (coeff. 15) : les écoles nous ont fourni la ventilation des mentions au bac de leurs étudiants de première année à la rentrée 2008. Nous avons ensuite reconstitué la note moyenne de la promotion en partant du principe qu’une mention très bien équivalait à 18/20 de moyenne, une mention bien à 15, une mention assez bien à 13 et une mention passable à 11.
Durée maximale d’habilitation CTI (coeff. 5) : les écoles qui ont reçu l’habilitation maximale de six ans lors de l’évaluation périodique de la CTI (Commission des titres d’ingénieur) sont dotées d’un "oui". Les autres d’un "non". Sources : arrêté du 18 mars 2008 fixant la liste des écoles habilitées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé, et www.cti-commission.fr.

Écoles après bac
Note moyenne au bac des élèves de première année (coeff. 15) :
note obtenue à partir de la ventilation des mentions au bac des étudiants de première année à la rentrée 2008, selon la méthodologie énoncée ci-dessus.
Note moyenne au bac des entrants en troisième année (coeff. 15) :
note obtenue à partir de la ventilation des mentions au bac des étudiants entrant dans l’école en troisième année à la rentrée 2008, selon la méthodologie énoncée ci-dessus.
Durée maximale d’habilitation CTI (coeff. 5) :
voir ci-dessus.


Insertion - Liens avec les entreprises (coeff. 35)
Salaire brut annuel à l’embauche (coeff. 25) :
fourchettes (en k€) élaborées à partir de plusieurs sources, à savoir la déclaration des écoles, les enquêtes de la CGE (Conférence des grandes écoles) et du CNISF (Conseil national des ingénieurs et des scientifiques de France), ainsi que l’étude 2008 réalisée par le cabinet Towers Perrin pour l’Expansion auprès de 78 sociétés figurant parmi les principaux employeurs de jeunes diplômés en France (dont une vingtaine d’entreprises du CAC 40). Ces entreprises ont indiqué le niveau de rémunération pratiqué pour les sortants de chaque école à l’embauche. Les chiffres concernent les diplômés 2007.
Taxe d’apprentissage (coeff. 5) :
montant de la taxe d’apprentissage perçue en 2007 par l’école (en K€). Ce chiffre a été rapporté au nombre de diplômés de l’école.
Anciens en activité (coeff. 5) :
nombre d’ingénieurs en activité diplômés de l’école composant le réseau des anciens élèves.

Potentiel académique (coeff. 20)
Performance de la recherche (coeff. 10) :
groupes de A à G établis en fonction du nombre de publications dans des revues internationales à comité de lecture en 2007 et de la participation éventuelle des écoles à des structures labellisées par l’État comme les instituts Carnot, les RTRA (réseaux thématiques de recherche avancés) ou les pôles de compétitivité mondiaux et nationaux.
Nombre de doctorants (coeff. 5) :
nombre de doctorants encadrés par des enseignants-chercheurs permanents de l’établissement à la rentrée 2007.
Chiffre d’affaires recherche (coeff. 5) :
somme (en k€) du chiffre d’affaires 2007 des contrats de recherche signés par des enseignants-chercheurs de l’établissement avec des industries, des collectivités territoriales, des contrats européens et des subventions versées par l’ANR (Agence nationale de la recherche).

Ouverture internationale (coeff. 10)
Pourcentage d’étudiants étrangers diplômés (coeff. 2,5) :
nombre d’étudiants étrangers recrutés via une procédure spécifique et diplômés en 2007 et nombre d’étudiants étrangers diplômés via un accord de double diplôme ou un diplôme d’ingénieur conjoint parmi les étudiants diplômés.
Pourcentage de Français double-diplômés (coeff. 2,5) :
parmi les étudiants diplômés, nombre d’étudiants français diplômés en 2007-2008 d’une institution étrangère dans le cadre d’un accord de double diplôme ou un diplôme d’ingénieur conjoint entre cet établissement et son école.
Bourses d’excellence Eiffel (coeff. 5) :
nombre d’étudiants étrangers par établissement lauréats d’une bourse d’excellence Eiffel en 2008, bourse délivrée par le ministère des Affaires étrangères et européennes. Source : www.egide.asso.fr.

Articles les plus lus

A la Une écoles d'ingénieurs

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !