1. Après un échec en 1er cycle d’ingénieur : prendre un nouveau départ en IUT
Coaching

Après un échec en 1er cycle d’ingénieur : prendre un nouveau départ en IUT

Envoyer cet article à un ami

Quitter son école pour recommencer en IUT (institut universitaire de technologie), pourquoi pas ? La pédagogie y est différente, les enseignements plus concrets, et rien ne vous empêche de rejoindre une école après le DUT (diplôme universitaire de technologie).

“Avec mon bac S mention bien, je pensais en ‘avoir sous le pied’. J’avais alors hésité entre un IUT et l’INSA de Lyon, et j’ai voulu tenter l’école. Mais je me suis rendu compte que d’autres avaient une capacité de travail plus élevée que moi.”

Dès la fin du premier semestre, Alexis sait qu’il ne pourra pas choisir en deuxième année l’option génie civil, très convoitée. Comme à beaucoup d’étudiants souhaitant devenir ingénieur, l’IUT lui apparaît comme une réorientation naturelle.

Pas d’équivalence

Il faut alors s’inscrire sur le site admission-postbac pour entrer en première année : “Il n’y a pas d’équivalence car les objectifs de formation ne sont pas les mêmes”, explique Yves Jayet, président de la commission des admissions parallèles du réseau des INSA. L’admission dépend de votre dossier mais “compte-tenu des cursus des élèves ingénieurs, les IUT sont en général preneurs”, affirme Yves Jayet.

Rentrée décalée

Si vous prenez assez tôt la décision de vous réorienter, vous pouvez intégrer un IUT en cours d’année : beaucoup d’entre eux proposent en effet une rentrée décalée au deuxième semestre. Voilà à quoi réfléchit Cédric, qui s’est heurté à un “rythme difficile” lors de ses débuts à l’ENI (École nationale d’ingénieurs) de Blois (41), école qu’il juge en outre “trop généraliste” pour lui, ce passionné d’informatique. D’où sa décision de préparer un DUT dans ce domaine.

“Attendre septembre pour faire la rentrée présente des avantages au niveau administratif, sans compter qu’être allé en école, c’est toujours un bagage supplémentaire, analyse-t-il. Mais commencer dès le deuxième semestre m’évite de perdre du temps.” Un argument de taille pour ce boursier qui n’a “droit qu’à six semestres pour faire [ses] deux années d’études postbac”.

Ensuite, pourquoi pas une école ?

D’ores et déjà, Cédric envisage aussi le DUT comme une étape avant de poursuivre, soit en licence professionnelle, soit dans une école d’ingénieurs spécialisée en informatique. En effet, ce n’est pas parce qu’on échoue en première année qu’on ne deviendra pas ingénieur ! De nombreuses écoles ouvrent leurs portes après le cycle préparatoire. Ainsi, 25 à 30 % des ingénieurs INSA sont entrés sur admission directe en troisième année. La moitié d’entre eux viennent d’IUT, précise Yves Jayet pour qui il s’agit finalement d’un “redoublement déguisé. À condition, toutefois, de jouer le jeu et de travailler à l’IUT !”

Ce qui n’était pas un problème pour Alexis : “Mon année à l’INSA m’avait permis d’acquérir des bases scientifiques solides. À l’IUT, la pédagogie était complètement différente, beaucoup plus concrète, plus déductive. On travaillait par projet, c’était agréable et cela m’a redonné confiance en moi. Alors que je me disait, à la fin de la première année de l’INSA en me retrouvant dans le peloton de queue, que j’étais moins bon que les autres, je me rends compte maintenant que ce n’était pas vrai.”

Ayant réintégré l’INSA en 3e année, Alexis estime même avoir maintenant un avantage sur d’autres élèves : “En IUT, on a fait beaucoup de stages et on a une vision plus concrète des choses. Et au final, ceux qui ont un DUT ne réussissent pas moins bien que les autres !”

À consulter
Choisir votre école d'ingénieurs
Êtes-vous fait pour des études d’ingénieur ?
Réussir les concours des écoles d'ingénieurs postbac.
Admissions parallèles : quelles sont les meilleures filières pour entrer en école d’ingénieurs ?
Les grands concours après prépa à la loupe.
Les labels des écoles d'ingénieurs.
Écoles d'ingénieurs en réseau : quels atouts pour les étudiants ?
Les écoles d’ingénieurs les plus "green".
Que fait-on vraiment en école d'ingénieurs ?
Ingénieurs : une même formation, des métiers différents.
Ingénieurs et scientifiques : les métiers qui recrutent.
La vraie vie des ingénieurs.
Ingénieurs : où sont les femmes ?

Vidéos
Futurs ingénieurs, une recruteuse vous aide pour votre CV.
Entretien de recrutement pour les ingénieurs, les conseils d'un pro.
Étudier en école d'ingénieurs.
Ils sont en école d'ingénieurs.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Après un échec en 1er cycle d’ingénieur : redoubler ou changer de voie ? Après un échec en 1er cycle d’ingénieur : les équivalences avec la fac Après un échec en 1er cycle d’ingénieur : prendre un nouveau départ en IUT Intégrer une autre école après un échec en 1er cycle ingénieur : au cas par cas