1. Écoles d’ingénieurs : les admissions parallèles avec un diplôme bac+2
Décryptage

Écoles d’ingénieurs : les admissions parallèles avec un diplôme bac+2

Envoyer cet article à un ami

Les titulaires d’une L2, d’un DUT ou d’un BTS ont accès à la plupart des écoles d’ingénieurs, qui multiplient ainsi les profils au sein de leurs promotions.

Si vous avez opté, dès le bac, pour une licence, un DUT (diplôme universitaire de technologie) ou un BTS (brevet de technicien supérieur) scientifique, les portes des écoles d’ingénieurs ne vous sont en rien fermées, bien au contraire. Les titulaires d’un diplôme à bac+2 (ou les étudiants qui ont validé quatre semestres postbac, soit 120 ECTS, système européen de transfert et de cumul de crédits) représentent près de 30 % de leur recrutement total. Ces diplômés du supérieur sont même majoritaires dans certains établissements. C’est le cas des FIP (formations d’ingénieur en partenariat), ex-NFI, qui proposent un cursus en alternance avec le statut d’étudiant ou d’apprenti. Les écoles rattachées à une université, qui recrutent surtout à bac+2, attirent elles aussi en masse les titulaires de ces diplômes, même si, depuis quelques années, elles séduisent autant les élèves de prépa.

Avec 120 ECTS en poche, soit un BTS, un DUT ou un DEUG (dans le cadre de la préparation d’une licence, ce diplôme peut toujours être délivré, à titre intermédiaire, après deux années d’études validées après le bac), vous avez accès à la quasi-totalité des écoles, que vous intégrez en général en première année d’un cycle ingénieur en trois ans. De plus en plus d’écoles sont aussi accessibles après quatre années d’études postbac validées (l’équivalent de 240 ECTS), en deuxième année cette fois.

Les écoles d’ingénieurs admettent les titulaires d’un diplôme de niveau bac+2 sur concours commun – cela concerne essentiellement les écoles qui recrutent après une classe prépa – ou par le biais d’une procédure commune à plusieurs établissements affiliés à un réseau (principalement, les écoles qui recrutent après le bac). À ces deux modes de sélection s’ajoutent les examens de dossier et les concours mis en place séparément par de nombreux établissements. Nous vous détaillons uniquement les concours communs et les procédures en réseau.

Sommaire du dossier
Les concours communs : le concours national d’admission Les concours communs : la banque d’épreuves DUT-BTS Les concours communs : le concours ATS Les concours communs : le concours B de la banque agro-véto Les concours communs : le concours C de la banque agro-véto Les concours communs : le concours C2 Les concours communs : le concours des Mines Les procédures en réseau : le réseau Polytech Les procédures en réseau : le Groupe INSA Les procédures en réseau : le réseau FESIC Une prépa pour les BTS ou les DUT : la prépa ATS