Les concours communs : le concours national d’admission

Par Sylvie Lecherbonnier, publié le 03 Mars 2017
2 min

Les titulaires d’une L2, d’un DUT ou d’un BTS ont accès à la plupart des écoles d’ingénieurs, qui multiplient ainsi les profils au sein de leurs promotions.

Ce concours est organisé par les écoles du groupe concours communs polytechniques. Il comprend 3 options : mathématiques (MA), physique (PH) et chimie (CH). Les étudiants peuvent choisir une, deux, ou trois options lors de leur inscription. Attention ce concours, aussi appelé CCP DEUG-L2, sera supprimé à la rentrée 2018.

Les écoles qui participent au concours sont : l’ECPM Strasbourg, l’ENSCI Limoges, l’ENSCM Montpellier, l’ENSEA Cergy-Pontoise, Bordeaux INP - ENSEIRB - Matmeca, l’ENSEM Nancy, l’ENSG Marne-la-Vallée, l’ENSGSI Nancy, l’ENSGTI Pau, l’INP-ENSIACET Toulouse, l’ENSI Caen, l’ENSIIE Évry/Strasbourg, l’ENSIL Limoges, l’ISAE-ENSMA Poitiers, l’ENSMM Besançon, l’ESTIA Bidart, SeaTech Toulon, Télécom physique Strasbourg.

Peuvent postuler les élèves inscrits en L2 ou ceux ayant validé, depuis moins de 1 an, 4 semestres de licence dans le champ des sciences et technologies (l’équivalent de 120 ECTS). Dans les deux cas, il ne peut s’écouler plus de 3 ans entre la validation des 120 ECTS et l’obtention du bac.

Les épreuves littéraires (français et langue vivante) sont communes aux 3 options MA, PH et CH et dotées de coefficients identiques. Dans les matières scientifiques, les épreuves sont spécifiques, avec des durées et des coefficients différents.

Le nombre de places varie de 1 à 11 selon les écoles (avec un total respectif, en 2016, de 44, 42 et 17 places pour les options MA, PH et CH). L'année dernière, il y avait au total 611 inscrits dans les 3 options.

Pour en savoir plus : service des concours communs polytechniques, tél. 05.62.47.33.43.