1. Prise de parole en public : le corps parle aussi !
Coaching

Prise de parole en public : le corps parle aussi !

Envoyer cet article à un ami
Sommaire du dossier
Retour au dossier Prise de parole en public : passer le cap de l’oral Prise de parole en public : le corps parle aussi ! Parler en public : les réactions qui peuvent vous sauver le jour J

Pour présenter un projet en interne, convaincre des clients, échanger avec des collègues… prendre la parole en public est un exercice incontournable en entreprise. Mais comment réussir sa première intervention quand, comme la plupart des jeunes diplômés, on n’y a pas été formé ? Les meilleurs coachs vous conseillent pour vous préparer sur le fond comme sur la forme… En scène !

La force de l’image avant le choc de mots… C’est une évidence, mais autant le rappeler : avant même d’écouter ce que vous dites, un interlocuteur va se fabriquer une image de vous en quelques secondes. “Ce que les autres perçoivent sans que l’on s’en rende forcément compte, c’est tout l’enjeu du non-verbal : le fait de bouger, de sourire, de regarder ou non ses notes… autant d’éléments sur lesquels il faut apprendre à avoir prise”, souligne Fadhila Brahimi, coach et directrice de FB-Associés.


Être en phase avec le “dress code”


Premier conseil : sauf à assumer sa différence, mieux vaut être à l’unisson avec les codes vestimentaires de son entreprise. “En s’exposant devant un public, il est préférable de supprimer tout ce qui pourrait marquer une différence non assumée, genre jean quand tout le monde est en costume et tailleur”, souligne Catherine Sorzana, directrice de Medias coaching communication et auteure de “la Prise de parole en public” (PUF). Donc on choisit sa tenue pour être à l’aise autant avec les autres qu’avec soi-même.


Rester maître de ses gestes


Autre élément essentiel : la gestuelle. “La mauvaise attitude, ce sont les mains qui tremblent, les feuilles que l’on classe, et tous ces petits gestes sur soi, comme se frotter ou se tordre les mains”, note Jean-Louis Chenin, formateur en mediatraining chez Medialectic. “Lorsque vous êtes débout, vous devez trouver un ancrage au sol, un point d’équilibre sur vos deux pieds, pour éviter les balancements qui renvoient au public une image d’instabilité, donc de manque de clarté”, explique Catherine Sorzana en rappelant que “c’est le discours qui emmène les gestes, et non l’inverse”. En bref, on se détend, on décroise et on ne calcule pas ces gestes.


Tout est dans le regard


“Une bonne prestation orale repose sur quelques points clé : une implication physique par la gestuelle, une maîtrise du regard, que les Anglo-saxons appellent ‘eye contact’, une maîtrise des silences, sans oublier que toute l’humanité du communicant passe par le sourire”, résume Jean-Michel Roche.

“La tendance naturelle est souvent de parler à une seule personne, le plus souvent au manager, remarque Fadhila Brahimi. Je conseille donc de balayer la salle des yeux et de poser son regard sur chacun.” Pour cette coach, avoir fait de l’expression corporelle et/ou du théâtre est un avantage indéniable. À défaut, il n’est jamais trop tard pour s’entraîner avec une caméra.