1. Admissions parallèles en école de commerce : choisir selon les labels, et accréditations et classements de l’établissement
Décryptage

Admissions parallèles en école de commerce : choisir selon les labels, et accréditations et classements de l’établissement

Envoyer cet article à un ami

Pour déterminer l’école de commerce que vous souhaitez intégrer via les admissions parallèles, il est utile de comparer les labels, les accréditations et les classement de chacune d’entre elles. Nos conseils, extraits du guide Admissions parallèles en école de commerce, de Jessica Gourdon, aux éditions l’Etudiant.

Outre les particularités de chaque ESC, d'autres critères peuvent influencer votre choix. À commencer par la reconnaissance de l'école, attestée par différentes institutions : classements, accréditations, grade de master.


Le visa et le master

Les écoles de commerce se distinguent par plusieurs séries de labels officiels. Le premier stade est la reconnaissance par l'État : cela signifie que l'école doit rendre des comptes au ministère de l'Enseignement supérieur. Elle peut aussi accueillir des boursiers.

Le deuxième stade est le visa, qui garantit la qualité pédagogique d'un diplôme vérifié par l'État.

Ensuite, le grade de master (pour les écoles en cinq ans), plus exigeant, est accordé aux meilleures écoles de commerce. En France, seules 35 écoles, sur les plus de 200 existantes existantes (qui recrutent au bac ou après prépa), sont autorisées à délivrer le grade de master. Celui-ci est attribué par une commission nationale, en fonction de critères académiques et professionnels.

Une école obtient le grade "master" pour une durée comprise entre un et six ans. Au terme de cette période, l'école doit représenter son dossier devant la commission. Plus la durée est longue, plus l'État fait confiance à l'école pour remplir ses missions.

On trouve essentiellement des écoles en trois ans, recrutant à partir de bac+2, mais également des écoles en cinq ans, ouvertes dès la première année après le bac, comme l'ESSCA ou l'IESEG.

Les accréditations

Les accréditations sont des labels internationaux décernés aux business schools. La plus ancienne de toutes est l'AACSB (Association to Advance Collegiate Schools of Business), décernée par l'organisme américain du même nom.

En Europe, l'EFMD (European Foundation for Management Development) a créé deux accréditations : EQUIS (attribué au niveau du groupe) et EPAS (qui n'accrédite qu'un diplôme délivré par l'école, par exemple le "programme grande école" ou un master spécifique). En France, ces labels ont commencé à se répandre parmi les écoles de commerce au début des années 2000.

Pour être accréditées, les écoles doivent remplir un certain nombre de critères, qui concernent aussi bien le contenu de la formation (nombre de professeurs par élève, adéquation du contenu des cours, insertion des étudiants) que l'organisation interne de l'école.

Obtenir une accréditation est un processus très long (entre trois et cinq ans), car les organismes requièrent différents rapports, ponctués par des audits menés par des directeurs de business schools internationales.

Le label EQUIS est le plus exigeant de tous, car il met notamment l'accent sur la qualité de la recherche et le nombre de professeurs titulaires d'un doctorat.

Aujourd'hui, certaines écoles possèdent deux, voire trois accréditations (HEC Paris, l'ESSEC Business School, l'EMLYON Business School ...). D'autres n'en possèdent qu'une (EPAS pour l'EM Strasbourg Business School). Mais la majorité des écoles n'en possède pas encore, ou est en voie d'en obtenir une dans les prochaines années.

Pour plus d'informations, consultez notre dossier intitulé "Les labels des écoles de commerce".

Les classements

Le palmarès des écoles de commerce délivrant le grade de master réalisé par l'Etudiant vous permet d'avoir une vue d'ensemble des différentes écoles, à partir de différents critères. Il est actualisé chaque année, au début du mois de novembre. Les données sont issues directement des écoles, qui répondent à un questionnaire envoyé par l'Etudiant, puis recoupées et complétées par des journalistes.

Vous pouvez y réaliser votre propre classement grâce à des tableaux interactifs, qui vous permettent de classer les écoles selon le critère qui vous intéresse le plus : nombre de partenaires à l'étranger, sélectivité, montant des frais d'inscription, nombre d'apprentis, etc. Vous trouverez aussi une multitude de données sur chaque école, afin de mieux pouvoir les comparer.

Dans la nouvelle édition du classement 2014, vous pouvez aussi réaliser des comparaisons entre deux ou trois écoles, selon les critères qui vous intéressent le plus. Au total, plus de 50 indicateurs vous permettront de trouver l'école la plus adaptée à vos besoins.

Pour prendre encore plus de recul, vous pouvez aussi, regarder la place qu'occupe l'école dans d'autres classements concurrents, comme celui du Financial Times, du Point et de Challenges. Des palmarès qui ont chacun leur propre méthodologie.

Pour Loïc Dilly, auteur d'un ouvrage sur les écoles de commerce, le meilleur moyen d'utiliser ces classements est de faire une "moyenne" du rang obtenu par l'école dans les différentes publications, "et de classer en termes de groupes d'écoles, qui correspondent à une réalité concrète, plus souvent observée sur le marché du travail".

fleche-rougeL'avis des diplômés

La nouvelle version du classement 2014 intègre, pour la première fois, l'avis des diplômés sur leur formation. Pour cela, l'Etudiant a mené une enquête auprès des diplômés 2009 et 2012 des différentes écoles, et les a interrogés sur leur situation professionnelle, leur salaire, et leur avis sur plusieurs points concernant leur établissement (locaux, qualité des cours, vie associative, etc.). Ce sondage, effectué en partenariat avec la Junior-Entreprise de l'ENSAI, a permis « de mesurer pour la première fois la satisfaction des élèves », affirme Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de l'Etudiant.

D'après ces résultats, il ressort que l'EMLYON Business School, l'ESCP Europe, l'ESSEC et l'ESCE sont les écoles qui ont le plus satisfait leurs étudiants, que cela soit sur le contenu des cours, les locaux, le réseau des anciens...Au bas du tableau, les diplômés de l'ESC La Rochelle, l'ISTEC et de l'ICD sont ceux qui se montrent les plus critiques vis-à-vis de leurs anciennes formations ou des perspectives que celles-ci leur ont offertes.
  

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Admissions parallèles en école de commerce", par Jessica Gourdon.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Admissions parallèles en école de commerce : choisir selon les particularités de l’établissement Admissions parallèles en école de commerce : choisir selon les labels, et accréditations et classements de l’établissement Quelles écoles de commerce recrutent le plus via les admissions parallèles ? École de commerce : quels sont les profils des étudiants entrés via les admissions parallèles à HEC Paris, ESSEC Business School… ? École de commerce : comment s'intègrent les étudiants entrés via les admissions parallèles ?