1. Admissions parallèles en école de commerce : quelle tactique adopter au concours TAGE MAGE ou Arpège ?
Coaching

Admissions parallèles en école de commerce : quelle tactique adopter au concours TAGE MAGE ou Arpège ?

Envoyer cet article à un ami

Pour s'assurer une bonne note, mieux vaut bien connaître les règles du jeu. La plus importante d'entre elles : ne jamais répondre au hasard à une question.
  

Ne jamais répondre au hasard

 

Si vous séchez, mieux vaut ne pas répondre que cocher une des cinq cases au hasard. Dans tous les cas, il n'y a qu'une seule réponse juste et les mauvaises réponses sont pénalisées par le retrait d'un point.

De plus, chaque question réussie rapporte la même quantité de points, quelle que soit sa difficulté. Prenez donc le moins de risques possible et ne répondez que lorsque vous êtes certain de votre choix.

En outre, ayez bien à l'esprit que ces tests ne cherchent pas à mesurer votre niveau dans l'absolu (comme un examen universitaire, par exemple). Leur objectif n'est donc pas de vérifier un niveau de connaissances, mais de classer les candidats.

Par conséquent, votre stratégie devra être d'obtenir le meilleur score par rapport aux autres et donc d'être le plus "efficace" possible dans vos réponses.
  

Maîtriser le temps

 

Par ailleurs, sachez que ces tests sont fondés sur la rapidité. Par conséquent, ne perdez pas trop de temps sur une question que vous ne comprenez pas bien : passez à la suivante ! Les minutes sont précieuses et vous pourrez gagner des points avec d'autres questions plus faciles.

Bien sûr, fixez-vous un temps donné pour chaque sous-partie du test (vingt minutes pour chacune dans le TAGE MAGE). Lorsque le temps s'est écoulé, passez à la partie suivante. "De toute façon, il est pratiquement impossible de faire le test en entier, mieux vaut donc ne pas trop s'attarder", conseille Pierre-Gaël, étudiant à l'EM Strasbourg, qui a passé le concours Passerelle 1.

Ainsi, pour le TAGE MAGE, les bons candidats traitent 70 à 80 % des questions, tandis que la moyenne des étudiants en traite une sur deux. Comme pour préparer une compétition sportive, la rapidité s'acquiert avec l'entraînement. Plus vous vous exercerez à faire des tests en temps limité, plus vous répondrez à un maximum de questions.
  

Repérer les questions faciles

 

Lorsque vous avez votre copie sous le nez, la tactique la plus efficace est de lire rapidement l'ensemble d'un sous-test afin de repérer les questions "faciles" et d'y répondre le plus rapidement possible.

L'idée est de gagner un maximum de points avec les problèmes qui se résolvent rapidement, avant de se concentrer sur les autres. En effet, les questions ne sont pas rangées par ordre de difficulté. "Une stratégie à haut risque consiste à vouloir résoudre les questions dans l'ordre sans tenir compte de leur difficulté ou du temps pour trouver la solution", indique la FNEGE.

Toutefois, cette stratégie ne convient pas à tous. Igal Natan estime que l'attitude à adopter dépend du profil de l'étudiant. Pour lui, mieux vaut ne pas lire les questions à l'avance si vous êtes plutôt bon en calcul et en logique, dans le sens où cette lecture d'ensemble pourra vous faire perdre des minutes précieuses, sans gain particulier. "En revanche, si vous êtes plutôt faible en calcul, il n'est pas inutile d'investir quelques secondes pour repérer les questions que vous maîtrisez : votre objectif sera alors de répondre aux seules questions que vous savez traiter."
  

Choisir la bonne tactique de réponse

 

Pour chaque question, vous devrez choisir la bonne "tactique" de réponse, à savoir celle qui vous permettra de résoudre le problème le plus rapidement.

Il existe deux stratégies. Soit vous trouvez la solution à partir de l'énoncé du problème, sans regarder tout de suite les réponses. Soit vous partez des réponses proposées et vous les testez l'une après l'autre afin de voir laquelle fonctionne.

"La seconde méthodologie offre un gain de temps appréciable lorsque, parmi les cinq réponses, une seule ou deux apparaissent clairement comme plausibles", remarque la FNEGE. Mais pour la plupart des questions, un panachage des deux stratégies s'avère l'attitude la plus efficace : vous repérez, par un calcul rapide, quelles sont les deux réponses les plus vraisemblables, puis vous les testez.
  

Bien gérer son stress

 

Enfin, sachez que passer un test de ce genre, notamment parce qu'il est fondé sur la rapidité, provoque chez la plupart des candidats un état de stress. "Le stress peut avoir des effets positifs ou au contraire désastreux selon la manière dont nous le gérons. Durant la passation du test, les causes d'échec sont essentiellement liées à la perte de son calme et donc de ses moyens", met en garde la FNEGE.

Pour éviter les trous de mémoire ou les accès de panique, la FNEGE conseille d'adopter, quelques jours avant la passation du test et surtout la veille, un certain mode de vie : "Ne pas se coucher tard, essayer de bien dormir, se distraire l'esprit afin de ne pas être obsédé par cette épreuve, éviter l'alcool, dont l'abus a des effets très néfastes sur la concentration et la mémoire."

Évitez aussi les somnifères ou les anxiolytiques, qui peuvent avoir des effets dévastateurs sur vos capacités d'attention.

Le jour J, adoptez une attitude sereine : respirez doucement, posez votre montre sur la table, faites des petites pauses entre chaque question pour ne pas tout confondre et relisez deux fois chaque énoncé avant de vous lancer, afin d'éviter toute précipitation.

Enfin, relativisez et prenez bien conscience qu'un échec à un test ne constitue pas un drame.

152228POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Admissions parallèles en école de commerce", par Jessica Gourdon.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Admissions parallèles en école de commerce : à partir de quand réviser les concours ? Admissions parallèles en école de commerce : les stages de préparation sont-ils efficaces ? Admissions parallèles en école de commerce : se préparer aux épreuves de langue Admissions parallèles en école de commerce : préparer l’épreuve de synthèse Passerelle-Tremplin Admissions parallèles en école de commerce : à quoi s’entraîner pour le concours TAGE MAGE ou Arpège ? Admissions parallèles en école de commerce : quelle tactique adopter au concours TAGE MAGE ou Arpège ?