Passez le bac blanc de français : un sujet pour les séries générales, un sujet pour les séries technologiques

Publié le , mis à jour le

caroline-reys-bac-prof-francaisL'Etudiant vous propose de vous entraîner aux épreuves anticipées du bac en français, en passant l'épreuve, composée par une professeur de la matière, dès maintenant ! Un sujet pour les séries générales, un sujet pour les séries technologiques, pour reprendre les grandes lignes du programme de chacun, et mettre en application vos révisions, la méthodologie et vous entrainer dans les conditions du réel.

EXCLUSIF ! L'Etudiant vous propose également une correction interactive de ces deux sujets, en compagnie de Caroline Reys, qui a composé les sujets. Lors de cette correction interactive sous forme de chat, chaque point a été corrigé et expliqué, et vous pouviez poser vos questions en direct sur les corrections apportées, pourquoi il fallait mettre ces éléments dans la copie, proposer vos propres plans de correction, voir s'ils correspondent au sujet, et la note que vous auriez méritée.

Alors, entrainez-vous dès maintenant !

Consultez le corrigé complet
pour le sujet des
séries générales
Consultez le corrigé complet
pour le sujet des
séries technologiques
Word Word

Séries générales
Écriture d'invention

"Le texte théâtral et sa représentation, du XVIIème siècle à nos jours": Pour pallier les difficultés administratives et limiter les déplacements en bus, votre chef d'établissement suspend les sorties au théâtre et propose au CDI d'acquérir une série de pièces en DVD avec paiement de droits d'auteur. Vous désapprouvez ce choix et, en tant que délégué des élèves, vous décidez de solliciter le conseil d'administration pour maintenir les sorties au théâtre. Imaginez le discours que vous allez adresser aux membres de ce conseil, en développant tous les arguments qui pourraient infléchir un vote en votre faveur.

Séries technologiques
Poème de Théophile Gautier (1811 -1872), publié en 1830 : Cauchemar

Écrivain et critique d'art, Théophile Gautier a participé aux grands mouvements littéraires de son siècle ; auteur romantique passionné, il s'est plu à composer des œuvres hantées par des images gothiques et macabres, caractéristiques d'un univers que l'on a appelé «romantisme noir». Il est aujourd'hui connu pour ses romans (Le Capitaine Fracasse, le Roman de la Momie,..) et ses nouvelles fantastiques, mais au XIXème siècle, il est surtout proche des poètes comme Baudelaire qui lui a dédié «Les Fleurs du mal» en 1857.

Sujet : Vous ferez de ce poème un commentaire littéraire en développant les axes suivants :
I - Un univers cauchemardesque
II - Le récit d'une métamorphose

CAUCHEMAR

Avec ses nerfs rompus, une main écorchée,
Qui marche sans le corps dont elle est arrachée,
Crispe ses doigts crochus armés d'ongles de fer
Pour me saisir ; des feux pareils aux feux d'enfer
Se croisent devant moi ; dans l'ombre, des yeux fauves
Rayonnent ; des vautours, à cous rouges et chauves,
Battent mon front de l'aile en poussant des cris sourds ;
En vain pour me sauver je lève mes pieds lourds,
Des flots de plomb fondu subitement les baignent,
À des pointes d'acier ils se heurtent et saignent,
Meurtris et disloqués ; et mon dos cependant,
Ruisselant de sueur, frissonne au souffle ardent
De naseaux enflammés, de gueules haletantes :
Les voilà, les voilà ! dans mes chairs palpitantes
Je sens des becs d'oiseaux avides se plonger,
Fouiller profondément, jusqu'aux os me ronger,
Et puis des dents de loups et de serpents qui mordent
Comme une scie aiguë, et des pinces qui tordent ;
Ensuite le sol manque à mes pas chancelants :
Un gouffre me reçoit ; sur des rochers brûlants,
Sur des pics anguleux que la lune reflète,
Tremblant, je roule, roule, et j'arrive squelette
Dans un marais de sang ; bientôt, spectres hideux,
Des morts au teint bleuâtre en sortent deux à deux,
Et, se penchant vers moi, m'apprennent les mystères
Que le trépas révèle aux pâles feudataires1
De son empire ; alors, étrange enchantement,
Ce qui fut moi s'envole, et passe lentement
À travers un brouillard couvrant les flèches grêles
D'une église gothique aux moresques2 dentelles.
Déchirant une proie enlevée au tombeau,
En me voyant venir, tout joyeux, un corbeau
Croasse, et, s'envolant aux steppes de l'Ukraine,
Par un pouvoir magique à sa suite m'entraîne,
Et j'aperçois bientôt, non loin d'un vieux manoir,
À l'angle d'un taillis, surgir un gibet3 noir
Soutenant un pendu ; d'effroyables sorcières
Dansent autour, et moi, de fureurs carnassières
Agité, je ressens un immense désir
De broyer sous mes dents sa chair, et de saisir,
Avec quelque lambeau de sa peau bleue et verte,
Son cœur demi-pourri dans sa poitrine ouverte.

1 feudataire : dans le système féodal, vassal dépendant d'un seigneur.
2 moresque (ou mauresque) : caractéristique de l'architecture maghrébine en Espagne.
3 gibet : potence pour un pendu

Comment poser vos questions ?

Utilisez l'espace "commentaires" en dessous de cet article. Ou bien utilisez les réseaux sociaux de l'Etudiant : 



- Entrainez-vous également avec notre Bac blanc "Philosophie" dont la correction est déjà disponible

Tous les chats de letudiant.fr en un coup d'oeil     

Tous les chats de l'Etudiant





 

L'Etudiant sur Facebook




OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site