1. Lycée
  2. Prendre une année sabbatique postbac : et après ?
  3. Sidonie, étudiante anglaise : "Prendre une année sabbatique, c’est beaucoup plus normal en Angleterre"
Témoignage

Sidonie, étudiante anglaise : "Prendre une année sabbatique, c’est beaucoup plus normal en Angleterre"

Envoyer cet article à un ami

« Passe ton bac d’abord ». Et après ? Certains bacheliers décident de prendre une année sabbatique avant de se lancer dans les études supérieures. Comment faire en sorte que le retour aux études se passe au mieux ? Quels sont les avantages de ce type d’expérience et les principales erreurs à éviter ? Conseils et témoignages.

Sidonie Bertrand-Shelton a quitté Brighton, près de Londres, pour passer un an à Paris après le bac. Vendeuse dans un magasin, elle est déjà inscrite à l’université en Angleterre pour la rentrée 2010. Témoignage.

Après une année sabbatique - Sidonie"Prendre une année sabbatique après le bac, c’est beaucoup plus normal en Angleterre qu’en France. Chez nous, c'est simple de reprendre des études après avoir arrêté un an. Avant de venir à Paris, il m’a suffit de m’inscrire en psychologie à l’université pour la rentrée 2010. En Angleterre, il n’y a pas de grandes écoles comme en France, mais des bonnes et des mauvaises universités. Dans certaines, il faut passer un entretien pour être pris. Et en général, l’université apprécie le fait de prévoir une année d’expérience hors des études après le bac. Parce que cela prouve que tu cherches à être indépendant, et que tu vas apprendre plus de choses de la vie. À condition d’avoir un projet bien réfléchi, une réelle envie.
Dans mon pays, les activités comme le bénévolat dans une association sont valorisées. Au lycée, j’ai reçu un certificat parce que j’ai aidé des adolescents en difficulté dans une association. Ceux qui veulent travailler dans le social ont intérêt à être bénévole dans une association qui a des activités dans ce domaine.
Pendant leur break, certains voyagent. Moi, je travaille comme vendeuse dans un magasin de vêtements à Paris. Je gagne le SMIC et recherche une colocation. En attendant, je vis chez ma grand-mère, qui est française. Je veux vivre comme une vraie Parisienne, travailler en parlant français, être indépendante. Cela m’apprend à me débrouiller seule. Ce sera un plus."

Pour aller plus loin : Jeunes diplômés : comment valoriser votre année sabbatique / Une année sabbatique au lycée / Comment voyager pas cher ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier Comment valoriser son année sabbatique ? Peut-on intégrer un BTS, un DUT ou une filière sélective après un "break" ? Retour aux études : ne ratez pas les dates d’inscriptions ! Jean, 19 ans : "Après cinq mois en Australie, difficile de revenir au train-train quotidien" Sidonie, étudiante anglaise : "Prendre une année sabbatique, c’est beaucoup plus normal en Angleterre"