Tous les articles

Ma vie d’étudiant à l’ESTACA : Guillaume, la tête dans les étoiles À l’ESTACA, Guillaume a choisi la spécialité espace. // © Delphine Dauvergne
À l’ESTACA, Guillaume a choisi la spécialité espace. // © Delphine Dauvergne
Portrait

Ma vie d’étudiant à l’ESTACA : Guillaume, la tête dans les étoiles

À 22 ans, Guillaume sait déjà qu'il veut travailler dans le domaine de l'espace. C'est pour cela qu'il a choisi de suivre l'un des cursus de l'ESTACA. En quatrième année, il apprécie fortement l’univers de passionnés dans lequel il évolue. Rencontre.

Polytechnique, Centrale, HEC... Les ambitions des futurs diplômés de la "crème de la crème" plafonnent Les diplômés des grandes écoles d'ingénieurs comme Centrale Paris reverraient leurs exigences à la baisse. // © Centrale Paris
Les diplômés des grandes écoles d'ingénieurs comme Centrale Paris reverraient leurs exigences à la baisse. // © Centrale Paris
Enquête

Polytechnique, Centrale, HEC... Les ambitions des futurs diplômés de la "crème de la crème" plafonnent

Exigences salariales qui plafonnent, moindre goût pour la grande entreprise traditionnelle, envie d’un premier emploi à l’étranger pour faire décoller leur carrière… Les futurs diplômés des plus grandes écoles conservent des aspirations élevées mais qui plafonnent, selon la 13e édition du baromètre de l'observatoire Gallileo des grandes écoles. 

Ils sont les ambassadeurs de l'énergie solaire au Mexique L’équipe de Camille et d’Elise (respectivement troisième et première en partant de la droite de la photo) est partie en juillet 2014 au Mexique. // © Mexisol
L’équipe de Camille et d’Elise (respectivement troisième et première en partant de la droite de la photo) est partie en juillet 2014 au Mexique. // © Mexisol
Portrait

Ils sont les ambassadeurs de l'énergie solaire au Mexique

En juillet 2014, Élise et Camille, deux étudiantes à Polytech Montpellier, sont parties apprendre à des Mexicains à utiliser l’énergie solaire. En 2015, c'est au tour de Corentin, Nicolas et Thomas de prendre le relais dans le cadre de l'association Mexisol.

Le métier d’ingénieur expliqué en vidéo par un étudiant Aloys dresse en trois minutes le portrait robot de l'ingénieur du futur, "acteur du changement" // © AF.
Aloys dresse en trois minutes le portrait robot de l'ingénieur du futur, "acteur du changement" // © AF.

Le métier d’ingénieur expliqué en vidéo par un étudiant

Dans le cadre de la Journée nationale des ingénieurs organisée par IESF (Ingénieurs et scientifiques de France), le 15 avril 2015, un concours vidéo a été lancé à destination des étudiants sur le thème de l’ingénieur du futur. En quelques minutes, les candidats devaient livrer leur vision du métier. Le premier prix a été remporté par Aloys Fortier, élève de l’École supérieure d'ingénieurs Léonard-de-Vinci (92).

300 élèves ingénieurs réunis autour d'une idée Centrale 300 élèves des 5 Ecoles Centrales se sont réunis les 12 et 13 avril 2015 sur le campus francilien. // © PXC Marseille
300 élèves des 5 Ecoles Centrales se sont réunis les 12 et 13 avril 2015 sur le campus francilien. // © PXC Marseille
Décryptage

300 élèves ingénieurs réunis autour d'une idée Centrale

Les 12 et 13 avril 2015, les associations étudiantes des écoles Centrales (Lille, Lyon, Marseille, Nantes et Paris) se sont réunies pour la première fois en congrès. L’occasion pour 300 étudiants d’échanger et de construire ensemble un projet commun.

Futures ingénieures : participez au Trophée du numérique Excellencia 2015 ! Tania Satum, lauréate 2014 du prix Étudiante du Trophée du numérique Excellencia, a intégré l'EPITA après deux années de prépas. // © Photo fournie par le témoin
Tania Satum, lauréate 2014 du prix Étudiante du Trophée du numérique Excellencia, a intégré l'EPITA après deux années de prépas. // © Photo fournie par le témoin
Boîte à outils

Futures ingénieures : participez au Trophée du numérique Excellencia 2015 !

Vous êtes lycéenne ou étudiante et vous visez une école d’ingénieurs ? Le prix Etudiante du Trophée du numérique Excellencia 2015 finance les frais de scolarité d'une école d'ingénieurs à sa lauréate. Les candidatures sont ouvertes !  

Ma vie d’étudiant à l’école des mines d’Albi–Carmaux : Marie et Jérôme, en 3e année Marie et Jérôme, élèves-ingénieurs en troisième année à l'écoles des Mines Albi-Carmaux // © Céline Authemayou
Marie et Jérôme, élèves-ingénieurs en troisième année à l'écoles des Mines Albi-Carmaux // © Céline Authemayou
Portrait

Ma vie d’étudiant à l’école des mines d’Albi–Carmaux : Marie et Jérôme, en 3e année

Marie et Jérôme sont élèves ingénieurs à l’École des mines d’Albi-Carmaux. Tous deux en troisième année, ils s’apprêtent à quitter leur établissement pour rejoindre le monde de l’entreprise, dans le cadre de leurs travaux de fin d’études (TFE). Ils reviennent sur leurs années de formation, marquées par les rencontres et les voyages.

Comment ils ont choisi leur école d'ingénieurs : 3 étudiants racontent Thomas, 22 ans, en 2e année à l'ESTP (2014) // © TB
Thomas, 22 ans, en 2e année à l'ESTP (2014) // © TB
Témoignage

Comment ils ont choisi leur école d'ingénieurs : 3 étudiants racontent

Pour vous aider à savoir quelle école d'ingénieurs vous correspondra le mieux, vous pouvez consulter notre nouveau palmarès personnalisable. Mais pensez aussi à interroger les étudiants eux-mêmes. Plusieurs d'entre eux nous ont confié comment ils avaient procédé à leur choix.

Palmarès des écoles d'ingénieurs 2015 : quelles écoles pour Florence, qui recherche l'excellence académique ? Florence, 17 ans, en terminale S, vise l'excellence académique. // © FL
Florence, 17 ans, en terminale S, vise l'excellence académique. // © FL
Bancs d’essai

Palmarès des écoles d'ingénieurs 2015 : quelles écoles pour Florence, qui recherche l'excellence académique ?

Quelles écoles d'ingénieurs conviendraient le mieux à Florence, élève de terminale S de 17 ans, qui aime gérer les équipes et recherche une école "reconnue", avec un bon niveau ? Découvrez ci-dessous le classement sur mesure qu'elle a pu établir grâce à la version personnalisable de notre palmarès des écoles d'ingénieurs 2015.

Filières scientifiques cherchent filles désespérément Interventions d'élèves de Centrale au forum des métiers d'ingénieures du lycée Louise-Michel, à Bobigny (93). // © Centrale Paris
Interventions d'élèves de Centrale au forum des métiers d'ingénieures du lycée Louise-Michel, à Bobigny (93). // © Centrale Paris
Enquête

Filières scientifiques cherchent filles désespérément

Les sciences et les technologies, filières “repoussoirs” pour les filles ? Force est de constater qu’elles peinent toujours à les attirer. Pourtant, celles qui tentent leur chance sont courtisées par les écoles d’ingénieurs et les recruteurs. Alors, pourquoi pas vous ?

Formation en école d’ingénieurs ou master d’ingénierie à l’université : comment choisir ? Les CMI : une vraie alternative aux écoles d'ingénieurs ? // © Shutterstock
Les CMI : une vraie alternative aux écoles d'ingénieurs ? // © Shutterstock
Décryptage

Formation en école d’ingénieurs ou master d’ingénierie à l’université : comment choisir ?

Depuis 2012, plus d’une dizaine d’universités proposent des CMI (cursus de master en ingénierie). Le contenu de ces formations est semblable à celui des écoles d’ingénieurs. Quelles sont donc les différences entre les deux filières et comment choisir ?

Décryptage

Arts et Métiers ParisTech propose une nouvelle formation aux bacheliers STI2D

À la rentrée 2014, l’école d’ingénieurs Arts et Métiers ParisTech ouvrira un nouveau cursus, destiné aux bacheliers STI2D. D’une durée de trois ans, le Bachelor de technologie formera les élèves aux enjeux technologiques actuels et leur permettra d’entrer directement sur le marché du travail ou de poursuivre vers des études d’ingénieur. La formation sera dispensée sur deux campus de l’école, à Châlons-en-Champagne et Bordeaux-Talence.