1. Les bonnes raisons de partir étudier au Royaume-Uni
Décryptage

Les bonnes raisons de partir étudier au Royaume-Uni

Envoyer cet article à un ami
Christ Church, université d'Oxford, GB // © createsima // © createsima
Christ Church, université d'Oxford, GB // © createsima // © createsima

Grâce à sa proximité, ses universités prestigieuses, ses spécialisations recherchées, le Royaume-Uni est la destination préférée des étudiants français. En partant dans le cadre d’un programme d’échanges, c’est moins cher !

Le Royaume-Uni est le numéro 1 des destinations préférées des étudiants français

 
En 2012-2013, 19,3 % des jeunes partis par l'intermédiaire d'Erasmus, le programme d'échanges européen, ont choisi ce pays, qui arrive juste devant l'Espagne (18,8 %). Soit plus de 6.826 expatriés, auxquels viennent s'ajouter les Français partis grâce à une candidature individuelle – et payante.

Le site d'inscription UCAS (Universities and Colleges Admissions Service), passage obligé pour ceux qui veulent intégrer un programme Undergraduate (de bac à bac+3/4), recense près de 350 établissements, dont une centaine d'universités, qui sont presque toutes pluridisciplinaires.

Avant de partir, mieux vaut déjà parler un anglais fluent. Pour étudier dans une université au Royaume-Uni, il faudra souvent fournir un dossier, passer un oral et prouver votre niveau en langue avec des tests, tels l'IELTS (International English Language Testing System) ou le TOEFL iBT (Test of English as a Foreign Language Internet-Based Testing). Le score requis par chaque établissement est indiqué sur son site Internet. En général, "il faut 6 à 6,5 sur 9 au test IELTS pour le cycle Undergraduate et plutôt plus de 7 sur 9 pour intégrer le cycle Postgraduate", précise le British Council.


Pratique
- Tout ce que vous voulez savoir sur les études au Royaume-Uni, en français.
- Le guide des facs publié par le journal The Guardian.
- Un site réalisé par les étudiants pour les étudiants.
- Le site indispensable pour les sorties.
Sommaire du dossier
Partir en Angleterre pour "Oxbridge" et les autres universités Étudier en Angleterre : une pédagogie si proche, mais si loin Le témoignage d'Aurore, en 4e année de médecine à l’université Paris 6, de retour d’Angleterre Le témoignage de Manon, en troisième année de licence LLCE anglais à Rouen, de retour d’Écosse Le témoignage de Marie, étudiante en tourisme à la London Metropolitan University