1. Étudier en Suisse : le berceau mondial du management hôtelier
Décryptage

Étudier en Suisse : le berceau mondial du management hôtelier

Envoyer cet article à un ami

En plein cœur de l’Europe, la Suisse attire chaque année plus de 4.000 étudiants français sur son territoire. Ses atouts ? Quatre langues nationales et des formations de prestige.

Inscrites dans une longue tradition, alliant les bases de la restauration (service et cuisine) ainsi que des cours de gestion et de management, les écoles hôtelières helvétiques caracolent en tête des classements internationaux. L'École hôtelière de Lausanne, fondée à la fin du XIXe siècle, reste la référence mondiale.

Mais ce n'est pas la seule : Glion Institut de Hautes études, à Glion ; Les Roches International School of Hotel Management, à Bluche ; Swiss Hotel Management School, à Caux et à Leysin ; César Ritz Colleges, au Bouveret, Brig et Lucerne ; l'Hotel Institute de Montreux, pour ne citer que ces établissements, jouissent d'une excellente réputation auprès des recruteurs internationaux et accueillent des candidats du monde entier.

Le coût d'un Bachelor dans ces écoles reste élevé. Comptez plus de 164.000 € à Glion, nourriture et logement compris, et plus de 140.000 € à Lausanne, sans le logement. Une option pour les étudiants nés de familles aisées ou ceux qui pourraient s'endetter afin d'investir sur l'avenir…

Pour aller plus loin : Trois filières d’excellence en Suisse / 8 bons plans pour partir en Europe

Sommaire du dossier
Retour au dossier Étudier en Suisse : des formations d’ingénieur prestigieuses Étudier en Suisse : le berceau mondial du management hôtelier Étudier en Suisse : une seconde chance pour les étudiants en pharmacie Étudier en Suisse : une haute école d’art et de design professionnalisante Partir étudier en Suisse : des universités bien équipées Partir étudier en Suisse : l’air pur des montagnes… Étudier en Suisse : Arthur, étudiant en 2e année à Glion Institut de Hautes Études, près de Montreux Partir étudier en Suisse : le témoignage d'Hélène, étudiante en 2e année de droit à l'Unige