Partir étudier en Europe

publié le 28 Septembre 2007
2 min

Erasmus le bien nommé fête ses 20 ans cette année. Et avec le LMD généralisé à l’ensemble des établissements européens, c’est une nouvelle étape de la construction européenne qui a été franchie. S’inscrire dans une formation d’excellence hors de l’Hexagone devient donc de plus en plus facile. Tour d’horizon.Entre 1987 et aujourd’hui, le nombre de jeunes Français partis dans le cadre de ce programme d’échanges universitaires a été multiplié par 20. En 2005-2006, ils étaient 22 650, soit plus du tiers des jeunes qui étudient hors de l’Hexagone.

Un atout pour les employeurs


Même si elle ne concerne encore qu’une minorité des étudiants, l’expérience internationale est de plus en plus recherchée par les employeurs. Conséquence : elle joue dans le choix d’orientation des jeunes et s’intègre dans de plus en plus de cursus. Les grandes écoles, qu’elles soient d’ingénieurs ou de commerce, mais aussi les instituts d’études politiques en ont même fait une priorité, en rendant obligatoires semestres d’études et stages à l’étranger et en multipliant les accords d’échanges avec des partenaires internationaux.

Un coût comparable à la France


« Étudier en Europe permet d’acquérir une expérience internationale tout en restant à proximité de la France, ce qui facilite le retour et la recherche du premier emploi », analyse Élisabeth Crépon, directrice des relations extérieures à l’École polytechnique. Par ailleurs, « d’un point de vue financier, partir en Europe permet d’associer un coût de la vie comparable à la France avec des frais de scolarité réduits, notamment par rapport aux États-Unis ».

Cette expérience d’expatriation est souvent un préalable à l’insertion professionnelle à l’étranger. Selon une récente enquête de la CGE (Conférence des grandes écoles), celle-ci concerne 16 % des jeunes diplômés d’écoles de commerce et 10 % des ingénieurs, l’Europe constituant pour plus de 70 % d’entre eux leur principale destination.

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !