Études à l’étranger : partir au pair

publié le 04 Octobre 2011
2 min

Larguer les amarres juste après le bac pour une parenthèse internationale, c’est possible… mais attention à préparer aussi bien votre départ que votre retour ! Dans son guide "Partir étudier à l’étranger" (éd. l’Etudiant), Sophie Collet vous livre conseils, bons plans et témoignages. En voici des extraits. De quoi vous envoler l’esprit léger.

Garder les enfants tout en prenant des cours à côté, c’est possible. C’est ce que font les "jeunes filles au pair". Pour les garçons en revanche, la formule reste moins développée, car les familles n’acceptent souvent que les jeunes filles.

Cependant, en Angleterre et en Australie, les au-pair masculins sont parfois bienvenus. Cette formule représente un véritable investissement personnel : vous vous occuperez des enfants et de la logistique familiale entre 20 et 40h par semaine, et il faut tenir le rythme !

Partir au pair peut se révéler un choix judicieux si lors de votre 1ère année de fac vous vous rendez compte que vous vous êtes trompé d’orientation et que vous ne voulez pas perdre un an. La majorité des départs a en effet lieu en janvier.

Les conditions :
avoir entre 18 et 26 ans, un casier judiciaire vierge, (un peu) d’expérience avec les enfants et un niveau de langue qui permette de communiquer ! Ensuite, vous êtes nourri, logé et payé, mais si vous suivez des cours, ils resteront à votre charge.

Articles les plus lus

A la Une étudier à l'étranger

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !