1. Gwenola, partie en Italie : "Erasmus m'a donné envie de travailler dans une entreprise italienne qui fait de l'import-export avec la France"
Témoignage

Gwenola, partie en Italie : "Erasmus m'a donné envie de travailler dans une entreprise italienne qui fait de l'import-export avec la France"

Envoyer cet article à un ami
Gwenola - Erasmus - septembre 2013 // DR
Gwenola - Erasmus - septembre 2013 // DR

Étudiante à l’université de Clermont-Ferrand (63), Gwenola, 26 ans, a suivi sa 1re année de master EIFI (études interculturelles franco-italiennes) à Macerata, dans le centre de l'Italie. À l’issue de sa 2e année de master en France, elle obtiendra son diplôme français et l’équivalent italien, la Laurea Magistrale.


Avant de partir

Outre des cours de traduction pour la communication internationale, d'interprétation, de négociation et de littérature, le programme de cette année italienne comprenait un stage de 2 mois, qu'elle a effectué, à la fin de son séjour, au musée du Carrosse.


Ce qu'elle a vécu sur place

"J’étais chargée de traduire en français plusieurs dépliants utiles aux visiteurs du musée, de suivre des événements tel le ballet sur le thème de Didon et Énée, qui m'a donné l’opportunité d’interviewer le chorégraphe Matteo Levaggi." C’est par le biais de l’université que Gwenola a pu partir. "J’ai reçu une aide très précieuse d’une enseignante qui m’a trouvé un stagedans un laps de temps assez court. "En Italie, nous avions plus de liberté qu’en France pour organiser notre emploi du temps entre les cours et les stages."


Ce qu'elle envisage à son retour

Au final, Gwenola s’avoue très satisfaite de cette expérience, qui lui a permis entre autres de réaliser d’"énormes" progrès dans la langue. De plus, l’obtention d’un diplôme italien lui ouvre les portes du marché du travail de la péninsule. "J’aimerais, dans un futur proche, travailler dans une entreprise italienne qui fait de l’import-export avec la France, dans les relations publiques." 
 

Dans son budget
Dépenses : 200 € de loyer par mois.150 € de nourriture par mois.
Revenus : 1.500 € de bourse annuelle Erasmus.
 

Sommaire du dossier
Retour au dossier Mounia, partie en Turquie : "Depuis Erasmus, je n’ai plus peur de partir seule à l'aventure" Camille, partie en Laponie : "Mon blog, pendant Erasmus, a été un moyen d'expliquer à mes amis mon ressenti à l’étranger" Gwenola, partie en Italie : "Erasmus m'a donné envie de travailler dans une entreprise italienne qui fait de l'import-export avec la France" Rémi, parti aux Pays-Bas : "Je suis plus confiant, depuis Erasmus, en ma capacité à m'adapter à une nouvelle situation" Mickaël, parti en Suède : "Revenu de mon séjour Erasmus, je souhaite m'engager dans une mission de service civique"