Réussir ses études de santé

Une course de fond ! Les études de santé sont exigeantes, avec des caps à passer, comme le concours de PACES (première année commune aux études de santé). Nos conseils pour tenir le rythme, en médecine, ou dans toute autre spécialité (para)médicale
Décryptage
Après l'ECN, pour les étudiants en sixième année de médecine, il est l'heure de rentrer dans le vif du sujet. // © plainpicture/Johner/Depiction AB
Après l'ECN, pour les étudiants en sixième année de médecine, il est l'heure de rentrer dans le vif du sujet. // © plainpicture/Johner/Depiction AB

Médecine : les spécialités qui ont la cote en 2017... et les autres

Après 16 jours de procédure en ligne, les étudiants en sixième année de médecine ont choisi leur spécialité et la ville où ils vont passer leur internat. Si certaines spécialités sont très prisées, d'autres peinent à faire le plein de candidats.

Tous les articles

Mal-être des étudiants infirmiers : un diagnostic et des remèdes Remédier au malaise des étudiants infirmiers : une situation urgente. // © plainpicture/Johner/Depiction AB
Remédier au malaise des étudiants infirmiers : une situation urgente. // © plainpicture/Johner/Depiction AB
Décryptage

Mal-être des étudiants infirmiers : un diagnostic et des remèdes

Le 18 septembre 2017, la FNESI (Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers) a publié une enquête choc sur le mal-être des étudiants infirmiers. Constat chiffré et recommandations pour sortir d'une situation qualifiée d'alarmante.

Médecine : les spécialités qui ont la cote en 2017... et les autres Après l'ECN, pour les étudiants en sixième année de médecine, il est l'heure de rentrer dans le vif du sujet. // © plainpicture/Johner/Depiction AB
Après l'ECN, pour les étudiants en sixième année de médecine, il est l'heure de rentrer dans le vif du sujet. // © plainpicture/Johner/Depiction AB
Décryptage

Médecine : les spécialités qui ont la cote en 2017... et les autres

Après 16 jours de procédure en ligne, les étudiants en sixième année de médecine ont choisi leur spécialité et la ville où ils vont passer leur internat. Si certaines spécialités sont très prisées, d'autres peinent à faire le plein de candidats.

La rentrée en PACES : "On a renversé mon café. Devinez quoi, c'était une primante !" Il reste des places... ou pas. Les petits papiers marquent celles qui sont réservées. // © Martin Rhodes
Il reste des places... ou pas. Les petits papiers marquent celles qui sont réservées. // © Martin Rhodes
Reportage

La rentrée en PACES : "On a renversé mon café. Devinez quoi, c'était une primante !"

Deux semaines après la rentrée, les bacheliers s'habituent peu à peu aux us et coutumes de la PACES. Entre taquineries des "doublants" et courses aux places en amphi, reportage à l'UFR des sciences de la santé de l'université de Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines.

Médecine : avec 10 % de réussite pour les non-résidents, "le bon plan belge" rend l'âme Beaucoup de candidats pour un taux de réussite inférieur au taux français : en filière santé, la Belgique n'est plus si "accueillante". // © Aurore Abdoul-Maninroudine
Beaucoup de candidats pour un taux de réussite inférieur au taux français : en filière santé, la Belgique n'est plus si "accueillante". // © Aurore Abdoul-Maninroudine
Reportage

Médecine : avec 10 % de réussite pour les non-résidents, "le bon plan belge" rend l'âme

Les résultats sont tombés jeudi 14 septembre 2017. Seuls 18 % des candidats ont réussi l'examen d'entrée en médecine et dentisterie belge. Ils ne sont que 10 % parmi les non-résidents. Autrefois réputé plus facile qu'en France, l'accès aux études de santé continue de se durcir en Belgique.

Médecine : "La PACES n'aide pas tant que ça" pour réussir l'examen d'entrée en Belgique À la sortie des examens d'entrée pour la première année de médecine en Belgique : une pluie qui ne douche pas les espoirs des nombreux candidats français. // © Aurore Abdoul-Maninroudine
À la sortie des examens d'entrée pour la première année de médecine en Belgique : une pluie qui ne douche pas les espoirs des nombreux candidats français. // © Aurore Abdoul-Maninroudine
Enquête

Médecine : "La PACES n'aide pas tant que ça" pour réussir l'examen d'entrée en Belgique

Organisé en Belgique pour la première fois, l'examen d'entrée en médecine a réuni 3.471 candidats, dont 20 % de non-résidents. Et parmi ces derniers, de nombreux Français. Si les étudiants semblaient plutôt confiants à la sortie, le taux de réussite devrait pourtant tourner autour de 15 %.

La pré-rentrée du tutorat : un avant-goût de la PACES À la fac de médecine de Dijon, tous les tuteurs se sont réunis pour une première réunion d'information générale devant les étudiants de PACES. // © Camille Jourdan
À la fac de médecine de Dijon, tous les tuteurs se sont réunis pour une première réunion d'information générale devant les étudiants de PACES. // © Camille Jourdan
Reportage

La pré-rentrée du tutorat : un avant-goût de la PACES

Du 29 août au 1er septembre, l’université de Bourgogne, à Dijon, propose aux étudiants en PACES (première année commune aux études de santé), primants et doublants, de suivre une pré-rentrée. Une façon de mieux se préparer à la rentrée, prévue le 4 septembre, et à l’année entière.

PACES : déçu(e) par votre affectation en Île-de-France, comment changer de fac ? Mécontent(e) de votre affectation en PACES ? Essayez de dealer un échange de place ! // © plainpicture/Cultura/PhotoStock-Israel
Mécontent(e) de votre affectation en PACES ? Essayez de dealer un échange de place ! // © plainpicture/Cultura/PhotoStock-Israel
Boîte à outils

PACES : déçu(e) par votre affectation en Île-de-France, comment changer de fac ?

Le 20 juillet 2017, les étudiants en PACES d'Île-de-France ont reçu leur affectation dans l'une des sept facs de la région. Cette année, avec le manque de places, le recours aux "bourses d'échanges" est plus que jamais en vogue. Comment procéder ?

Médecine : la major des ECN 2017 à l’assaut des maladies infectieuses Anne-Lise Beaumont, major des ECN 2017 // © Fournie par le témoin
Anne-Lise Beaumont, major des ECN 2017 // © Fournie par le témoin
Portrait

Médecine : la major des ECN 2017 à l’assaut des maladies infectieuses

ELLE VA FAIRE LA UNE. Passionnée, originale et bourreau de travail. La major des ECN (épreuves classantes nationales) 2017, Anne-Lise Beaumont, ne semble rien faire comme les autres mais réussit tout ce qu'elle fait. L'étudiante en médecine de l'université Pierre-et-Marie-Curie (Paris) souhaite se spécialiser dans les maladies infectieuses.