1. Examens
  2. Concours santé
  3. Réussir la PACES : les secrets de ceux qui ont franchi la L1 santé
  4. Réussir la PACES : les conseils de Marie-Sophie, en 3e année d’odontologie à Strasbourg
Témoignage

Réussir la PACES : les conseils de Marie-Sophie, en 3e année d’odontologie à Strasbourg

Envoyer cet article à un ami
Marie-Sophie, en troisième année d’odontologie. // © Photo fournie par le témoin
Marie-Sophie, en troisième année d’odontologie. // © Photo fournie par le témoin

Marie-Sophie, 20 ans, veut exercer le métier de dentiste depuis l'école primaire. Aujourd'hui, après avoir réussi le concours du premier coup, elle est étudiante en troisième année d'odontologie à Strasbourg (67).

"Je me suis classée 33e sur 513 au second semestre. Je n'ai tenté qu'un seul concours. Si l'on redouble, je conseille de multiplier ses chances en en présentant plusieurs, tout en se focalisant sur un en particulier."

Son rythme de travail

"Ma routine, c'était : cours le matin, déjeuner, sieste, café et travail personnel l'après-midi. Je revoyais alors les cours du matin même. Mais au fil de l'année, on finit par prendre du retard. On commence à réviser les cours de la veille ou de l'avant-veille. Le dimanche, j'essayais de revoir les cours de la semaine. Le vendredi, en fin d'après-midi et dans la soirée, je ne travaillais pas. Je rentrais chez mes parents pour avoir du soutien."

Sa méthode

"Rendez-vous en amphi même si vous pouvez avoir le cours sur Internet. Chez vous, vous serez plus tenté de faire autre chose. Et éteignez votre téléphone mobile. La PACES, c'est beaucoup de par-cœur. Il faut donc se répéter les phrases du cours, ne pas simplement le lire, tout en cherchant à comprendre les concepts. Si vous avez passé une demi-heure sur la même notion, reposez-vous ou allez faire un tour. C'est important pour être en forme le lendemain en amphi. Moi, il me fallait bien 8 à 9 heures de sommeil… Pour travailler, je n'allais pas à la bibliothèque donc je n'étais pas confrontée ‘à la concurrence’."

Il faut se répéter les phrases du cours, ne pas simplement le lire

Tutorat ou prépa privée ?

"J'ai suivi le tutorat de ma fac, le mercredi soir. C'était l'occasion de faire des QCM, de poser des questions, de me mettre à jour dans mes révisions et de rencontrer du monde. Je suis contre les prépas privées. Pour moi, c'était une perte de temps de refaire les cours. Mais certains y trouvent du soutien."

Juste avant les concours

"J'ai bénéficié de trois semaines de révisions sans cours. Je n'avais pas établi de programme. Mais je cochais la liste des chapitres revus. J'alternais deux ou trois matières par jour. Chez mes parents, le week-end, il était tentant de me distraire, donc je travaillais plutôt quand tout le monde dormait."

Ses loisirs

"Je faisais du tir à l'arc le vendredi soir. Sinon, je ne sortais pas. Mais je ne l'ai pas mal vécu. Je me répétais mon leitmotiv : ‘persévérance, calme et courage’. Cela ne sert à rien de stresser."

Pour aller plus loin : Médecine : le dernier test des ECNi presque réussi...

Sommaire du dossier
Retour au dossier Réussir la PACES : les conseils de Robin, en 2e année de médecine à Nice Réussir la PACES : les conseils de Mélissa, en 3e année de sage-femme à Marseille Réussir la PACES : les conseils de Marie-Sophie, en 3e année d’odontologie à Strasbourg Réussir la PACES : les conseils de Florian, en 2e année de pharmacie à Nancy