Réussir ses études de santé

Une course de fond ! Les études de santé sont exigeantes, avec des caps à passer, comme le concours de PACES (première année commune aux études de santé). Nos conseils pour tenir le rythme, en médecine, ou dans toute autre spécialité (para)médicale

Tous les articles

Métiers du social : les formations accessibles après le bac Le DEEJE (diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants) permet d’exercer notamment dans les crèches (comme ici), les jardins d’enfants, les haltes-garderies ou encore les hôpitaux. // © Bertrand Desprez pour l’Etudiant
Le DEEJE (diplôme d’État d’éducateur de jeunes enfants) permet d’exercer notamment dans les crèches (comme ici), les jardins d’enfants, les haltes-garderies ou encore les hôpitaux. // © Bertrand Desprez pour l’Etudiant
Décryptage

Métiers du social : les formations accessibles après le bac

Avec le bac, l’éventail de formations dans le social est vaste. De bac+2 à bac+5, elles sont dispensées à l’université ou bien dans des écoles spécialisées.

Métiers du social : quelles formations peut-on suivre sans le bac ? Le DEAES (diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social) compte trois spécialités, dont l'accompagnement à domicile. // © Pierre BESSARD/REA
Le DEAES (diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social) compte trois spécialités, dont l'accompagnement à domicile. // © Pierre BESSARD/REA
Décryptage

Métiers du social : quelles formations peut-on suivre sans le bac ?

Sur le papier, de nombreuses professions du secteur social sont accessibles aux non-bacheliers. Mais, dans les faits, les cursus qui y mènent accueillent bien souvent des titulaires du bac.

Quelles études pour travailler dans le secteur paramédical, avec ou sans le bac ? Le secteur compte de nombreux métiers, orientés vers les soins, la rééducation ou encore l'appareillage. // © iStockphoto
Le secteur compte de nombreux métiers, orientés vers les soins, la rééducation ou encore l'appareillage. // © iStockphoto
Décryptage

Quelles études pour travailler dans le secteur paramédical, avec ou sans le bac ?

La plupart des formations paramédicales requièrent deux à cinq années d’études après le bac, avec à la clé un diplôme d’État. Et nombre d'entre elles ne sont accessibles que via un concours. Mais il existe quelques possibilités pour les non bacheliers qui veulent travailler dans le secteur.

Paramédical : un secteur qui résiste à la crise Pour six métiers paramédicaux (dont masseur-kiné­sithérapeute), les écoles ont le droit, voire l'obligation, de recruter des étudiants issus de PACES. // © Meyer/Tendance Floue pour l'Etudiant
Pour six métiers paramédicaux (dont masseur-kiné­sithérapeute), les écoles ont le droit, voire l'obligation, de recruter des étudiants issus de PACES. // © Meyer/Tendance Floue pour l'Etudiant
Boîte à outils

Paramédical : un secteur qui résiste à la crise

Dans le secteur paramédical, qui emploie plus d’un million et demi de personnes, les perspectives d’embauche restent bonnes. Certaines professions manquent même franchement de personnel.

PACES : passer le cap de la première année L’engouement des jeunes pour la médecine ne faiblissant pas, la première année est très sélective. // © Flickr / CleverCupCakes
L’engouement des jeunes pour la médecine ne faiblissant pas, la première année est très sélective. // © Flickr / CleverCupCakes
Décryptage

PACES : passer le cap de la première année

Vous rêvez d’endosser la blouse blanche et d’embrasser une carrière médicale ? Avant de vous engager dans des études longues (de neuf à onze ans) marquées par une sélection drastique à l’issue de la première année, demandez-vous si vous avez le profil.

Restez motivés en PACES : mettez au point votre méthode de travail Pour réussir en PACES, il faut s'organiser et trouver la méthode de travail la plus adaptée. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l'Etudiant
Pour réussir en PACES, il faut s'organiser et trouver la méthode de travail la plus adaptée. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l'Etudiant
Enquête

Restez motivés en PACES : mettez au point votre méthode de travail

Le stress du concours ajouté à l’immensité des amphis et à la solitude peuvent vite vous sembler pesantes. Pour surmonter ces difficultés de la première année commune aux études de santé, n’oubliez pas les tutorats étudiants. Nos conseils pour vous guider.

Études de santé : à Angers, des comédiens forment les futurs médecins La simulation en santé, vue depuis les coulisses // © Martin Rhodes
La simulation en santé, vue depuis les coulisses // © Martin Rhodes
Reportage

Études de santé : à Angers, des comédiens forment les futurs médecins

Au CHU (centre hospito-universitaire) d’Angers, les internes en médecine se frottent à la simulation d’annonce, une méthode pédagogique qui les plonge dans une situation réelle sans risque pour les patients et les soignants. Avec une idée phare : plus on est acteur, mieux on retient.

Études de santé : sexisme, la plaie des étudiants en médecine 8,6 % des étudiants se disent victimes de harcèlement. // © plainpicture/Westend61/Sigrid Gombert
8,6 % des étudiants se disent victimes de harcèlement. // © plainpicture/Westend61/Sigrid Gombert
Décryptage

Études de santé : sexisme, la plaie des étudiants en médecine

Sexisme quotidien, harcèlement sexuel, l’externat et l’internat de médecine peuvent être gangrénés par ces maux. Pour la première fois, une enquête nationale, réalisée par l’ISNI (Intersyndicale nationale des internes), révèle l’ampleur du phénomène. Alarmant.