PAES : une parenthèse dans les loisirs

Par Virginie Bertereau, publié le 21 May 2007
2 min

Charlotte, 20 ans, est étudiante en 2e année de médecine (PCEM2) à la faculté du Kremlin-Bicêtre (94). Elle raconte sa "première première année" et son redoublement en pleine réforme de la PAES. Deux années de dur travail qui ont bouleversé son quotidien mais lui permettent d’avancer vers son rêve : devenir médecin.

charlotte medecineDepuis la rentrée 2011, Charlotte, étudiante en 2e année de médecine (PCEM2) à la faculté du Kremlin-Bicêtre (94), habite à Paris. Elle partage un appartement avec sa grande sœur, étudiante en 4e année de médecine, financé par leurs parents. "Jusqu’ici, je vivais avec eux, dans l’Essonne (91). Cela m’a permis d’avoir le frigo rempli, le ménage et la lessive faits pendant que je travaillais. On est dépendant quand on est en 1re année".

Aujourd’hui, l’étudiante aimerait gagner un peu d’argent. "Je voudrais faire du baby-sitting en attendant d’être en 3e année. À ce moment-là, je pourrai postuler pour un emploi d’aide-soignante". Son autre objectif pour être plus indépendante : passer le permis de conduire.


En PCEM2, retour des loisirs

En PAES, Charlotte a abandonné (presque) tout loisir, faute de temps. "Je n’ai pas fait de sport. Je suis très peu sortie. Je voyais Robin, mon copain, à la fac (je l’ai rencontré en 1re année, il a réussi le concours de la filière dentaire). Je regardais parfois des films et des séries. Le soir du réveillon du 31 décembre, je suis rentrée à 1h30-2h après m’être longtemps demandé si j’allais me rendre à la fête...", se souvient-elle. Si l’étudiante a moins vu ses amis, elle est néanmoins restée proche d’eux. "Ils me comprenaient, surtout quand ils étaient eux-mêmes en prépa ou en droit".

Aujourd’hui, Charlotte a repris le sport ("je cours avec ma sœur"). Elle sort, va au cinéma. Et pour les soirées cocooning à la maison, elle peut compter sur la petite chatte qu’elle et sa sœur viennent d’adopter.

Articles les plus lus

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !