1. Supérieur
  2. Médecine / Santé
  3. Médecine : les spécialités les plus prisées… et les autres
Coaching

Médecine : les spécialités les plus prisées… et les autres

Envoyer cet article à un ami

La pédiatrie vous fait rêver ? Problème : vous n’êtes pas le seul ! Or les disciplines les plus convoitées sont aussi les plus dures à décrocher.

Entre les blouses de dermatologue, de généraliste ou de chirurgien, votre cœur balance ? En fait, ce n’est qu’en sixième année que vous déciderez du métier que vous exercerez, dans la foulée de l’ENC (examen national classant), qui remplace le concours de l’internat depuis 2004. Pour l’année 2008, 5 833 étudiants ont ainsi dû choisir une ville et une spécialité (y compris la médecine générale) en fonction de leur rang de classement à ce concours.

Il existe neuf spécialités (pédiatrie, gynécologie-obstétrique, médecine générale, anesthésie-réanimation, psychiatrie, biologie médicale, santé publique, gynécologie médicale et médecine du travail), auxquelles s’ajoutent deux grandes familles de spécialités : les "spécialités médicales" et les "spécialités chirurgicales".
 

Qu’est-ce qui guide les étudiants pour choisir la leur ?
 

Les spécialités les moins bien payées sont les moins convoitées. Ainsi, en 2007, la psychiatrie, particulièrement mal rémunérée, arrive juste avant la santé publique dans l’ordre de préférence des étudiants. Classée à la onzième place, la médecine du travail ne fait pas non plus partie des chouchous des candidats.
 

Quand les conditions de travail priment

 
Mais cela ne veut pas dire que les spécialités les mieux payées attirent le plus d'étudiants. Car d’autres motivations entrent en jeu. Ainsi, la biologie, pourtant très rémunératrice, arrive après la psychiatrie dans le choix des candidats. C’est que ce médecin ne soigne pas et travaille principalement dans un laboratoire d’analyses, ce qui ne convient pas forcément à tout le monde.

Autre exemple révélateur : la pédiatrie demeure très attractive, même si ce n’est pas la spécialité la mieux payée. La raison ? Beaucoup veulent travailler en relation avec les enfants. Enfin, les étudiants, et plus particulièrement les filles, prennent en compte les conditions de travail. Ce qui explique que la dermatologie et l’ophtalmologie, où les cas d’urgence à traiter sont moins fréquents, constituent deux spécialités très convoitées.

Rang Spécialités
1 Spécialités médicales
2 Pédiatrie
3 Spécialités chirurgicales
4 Gynécologie-obstétrique
5 Médecine générale
6 Anesthésie-réanimation
7 Psychiatrie
8 Biologie médicale
9 Santé publique
10 Gynécologie médicale
11 Médecine du travail


Source : ECN 2007/André Quinton, CRAME, université Bordeaux 2

Pour aller plus loin : Médecine : les grandes étapes du cursus / Médecine : les spécialités les plus prisées / Comment réussir médecine ?

Sommaire du dossier
Les différentes spécialités médicales et chirurgicales Spécialités médicales : certaines villes peinent à trouver des candidats Combien gagnent les médecins libéraux ?