Portrait de fac : l'université du Havre, une fac à taille humaine

L'université du Havre : les atouts d'une fac de proximité

Étudier à la fac du Havre, c’est comment ? Au travers de reportages et de rencontres sur le campus, découvrez les coulisses de la plus jeune des universités normandes, ancrée au cœur de la cité portuaire. Au menu : les spécificités de cette fac de proximité, 2 filières emblématiques (communication et transport-logistique) racontées par des étudiants, et des témoignages sur la vie étudiante, pas si monotone qu’on pourrait le penser.

Publié le

Portrait de fac : l'université du Havre, une fac à taille humaine

Avec environ 7.000 étudiants – moitié garçons, moitié filles – l’université du Havre est la plus petite des facs normandes, Rouen et Caen comptant chacune près de 25.000 étudiants. C’aussi la dernière arrivée. “Historiquement, Caen est notre grand-mère (fondée au XVe siècle) et Rouen notre mère (années 1960)”, remémore Dominique Thieulent, directeur de la communication de l’université. Car celle-ci a d’abord été une antenne de l’université rouennaise avant de devenir, en 1984, un établissement à part entière.
Université du Havre - Amphi
Cours de droit en amphi sur le site Lebon de l'université du Havre.

Le Havre : une université à taille humaine
“Certains pensent qu’une petite université c’est moins prestigieux, souligne le responsable. À l’inverse, d’autres y voient l’avantage d’un établissement à taille humaine. Effectivement, nous pouvons consacrer plus de temps et d’accompagnement à chaque étudiant, simplement grâce à la taille de nos promos.” La plus grande L1, en termes d’effectifs, est celle de droit avec… 350 étudiants. Tandis que la plupart des autres filières réunissent en première année moins de 100 étudiants.

Autre aspect favorable à l’encadrement des étudiants : l’université a mis en place plusieurs dispositifs d’accompagnement dans le cadre du Plan licence (tutorat, enseignant-référent, projet personnel de l’étudiant). De bonnes conditions d’études, donc, mais qui ne garantissent pas de passer facilement d’une année à l’autre – donc d'obtenir sa licence en 3 ans. En L1, 34 % des élèves – hors bac pro – valident leur année (46 % des bacheliers généraux et 10 % des bacheliers technologiques).

Ses étudiants : en majorité havrais et en licence
Université du Havre - Bâtiments facCôté public étudiant, l’université réunit des profils très divers : les bacheliers technologiques représentent ainsi un tiers de 1.200 inscrits en L1 (2009-2010). “Avec 35 % de boursiers – jusqu’à 40 % dans certaines filières –, nous jouons un vrai rôle d’ascenseur social”, explique son président, Camille Galap.

La grande majorité des étudiants – près de 75% – sont en cycle licence et viennent de la région normande : la moitié est issue de la communauté d’agglomération havraise, un quart de l’académie de Rouen et près de 10 % de Basse-Normandie.

Et après la licence ? Une majorité des étudiants poursuivent leurs études. Parmi ceux qui quittent l’université du Havre après leur L3, plus de 60 % vont suivre une formation ailleurs. Autre point notable : le nombre d’inscrits diminue entre les licences et les masters (en 2009-2010, 726 étudiants en L3, contre 582 en master 1, avec un nombre non négligeable d’étudiants venant d’autres établissements). Une diminution qui peut s’expliquer par une gamme de masters limitée à certaines spécialités.

Une composante essentielle : son IUT
L’université du Havre porte en son sein une composante essentielle : son IUT (institut universitaire de technologie), qui compte près d’un tiers des étudiants (2.300) de l’établissement, répartis dans 10 départements (moitié secondaire, moitié tertiaire), que ce soit en DUT (diplôme universitaire de technologie) ou en licence professionnelle, à l'exemple de la très courue licence pro en communication.

Les passerelles entre l’IUT et l’université sont très développées. “Nous avons à l’IUT des cursus décalés, avec une rentrée en février, où nous accueillons les étudiants de l’université en réorientation. Par exemple, ceux qui ont commencé une 1re année en AES (administration économique et sociale), en éco-gestion ou en droit peuvent, s’ils souhaitent se réorienter, rejoindre notre DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations). Une vingtaine l’ont fait en 2011. Même chose en DUT informatique pour les L1 scientifiques en échec”, explique le directeur de l’institut. À noter, l’inscription en L3 après un DUT se fait également facilement.

Une spécialité phare : la logistique
Ce sont aussi des spécialités disciplinaires qui font la particularité de l’université de la ville portuaire, comme la logistique. Il est possible de se former à ce secteur au travers d'un DUT, de spécialités de masters, du pôle de recherche,  ou encore au travers de l’ISEL (institut supérieur d’études logistiques), école d’ingénieurs de l’université.

Des opportunités de partir à l’étranger pour ses étudiants
Et l’international ? Petite université = pas d’opportunité de partir ? C’est tout l’inverse puisque l’université du Havre, qui dispose de diplômes bilingues, est, en proportion, la 9e des universités françaises dans l’envoi de ses étudiants en échange Erasmus. “Nous avons près de 200 étudiants qui vont suivre un semestre ou une année d'études à l'étranger, les trois quarts dans le cadre d’Erasmus, explique Dominique Thieulent. Et environ 250 étudiants partent en stage à l'étranger chaque année.” L’appel du grand large !

QUELLES FILIÈRES PEUT-ON SUIVRE À LA FAC DU HAVRE ?

En dehors de l’IUT (31 % des effectifs) et de l’école d’ingénieurs (environ 3 %), l’université est composée de 3 UFR (unités de formation et de recherche) :
Elle donne ainsi accès à toutes les grandes disciplines universitaires en 1er cycle, hormis médecine (située à Rouen), STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) et psychologie.

L’établissement s’étend sur 3 sites :
• le site Lebon – à seulement quelques minutes de la gare – avec les filières générales de l’université, (soit près de 4.500 étudiants), le restau U, la bibliothèque, la Maison de l’étudiant
Découvrez nos autres portraits de fac :
Plus belle la vie à l'université Aix-Marseille 3 ?
Strasbourg : bienvenue dans la plus grande université de France !
Paris 8 : une université atypique.

Pour aller plus loin sur l'université :
Test : êtes-vous fait pour la fac ?
Découvrez 10 bonnes raisons d'oser la fac.
Débat : faut-il avoir peur de la fac ?

Camille Stromboni
Crédits photo : CS
Mai 2011

Sommaire du dossier
 

blog comments powered by Disqus



Trouver une formation

Annuaire de l'enseignement supérieur

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Annuaire de l'alternance

Recherche express
Nom de la formation ou de l'établissement...

Les établissements à la une

Zoom sur

Voir toutes les fiches










calcul-salaire










Le blog de l'orientation



Découvrez « Conseils de classe »,
un blog de Bruno Magliulo, inspecteur d'académie honoraire, ancien professeur de sciences économiques et sociales et auteur dans la collection l’Etudiant.
Vous pourrez y débattre librement de tous les sujets liés à l’orientation et à l'actualité éducative.









OK

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt. Gérer les cookies sur ce site