1. Portrait de fac : Orléans, une université à taille humaine aux portes de Paris
Reportage

Portrait de fac : Orléans, une université à taille humaine aux portes de Paris

Envoyer cet article à un ami

Pourquoi étudier à la fac d’Orléans quand Paris est à une heure de train ? Peut-être pour l’excellence scientifique que confère la proximité d’établissements publics tels le CNRS. Peut-être pour les initiatives innovantes en matière de formations de pointe ou d’aide aux étudiants handicapés. Pour la qualité des enseignements aussi, évidemment. Portrait d’une petite université qui se fait sa place dans la cour des grandes.

Et si étudier à Orléans était plus agréable qu'étudier à Paris ? L'université d'Orléans a longtemps souffert de sa proximité avec la capitale. Une tendance qui n'est plus vraiment d'actualité.

"Depuis trois ans, nous remarquons une hausse du nombre d'étudiants entrants", explique le président Youssoufi Touré. La dégradation des conditions de vie des étudiants en région parisienne rend l'université d'Orléans, son campus vert, ses résidences CROUS accessibles, ses prix modérés et son centre-ville coquet très attractifs pour les jeunes de la région.


Petites promos et enseignants disponibles

Même certains Franciliens se laissent tenter. Donatien a 21 ans. Il est en master LLCC (lettres, langues, civilisations et cultures). "J'étais à l'université de Cergy-Pontoise [95], explique-t-il. Au début, on me demandait pourquoi j'avais quitté une université parisienne pour venir ici, mais je trouve l'ambiance de travail vraiment plus agréable."

Et pour cause, Donatien est passé d'une promotion de 150 étudiants à des classes de 40. "Ici, je n'ai pas l'impression de n'être qu'un numéro. Je n'ai jamais vu un professeur arriver, faire son cours et repartir sans discuter avec personnecomme cela arrive à Paris. Les enseignants s'inquiètent du sort de leurs étudiants. Il y a un accompagnement plus personnel."


Une ambiance à l'image du cadre : agréable

Faibles effectifs, disponibilité du corps enseignant... et ambiance sereine entre camarades de promotion. "Lors de ma première année à Cergy, un professeur nous a demandé de tous faire un exposé sur le même sujet, relate le jeune homme. Un étudiant s'est précipité à la bibliothèque pour emprunter le livre de référence sur le thème pendant deux semaines. Quand il l'a rendu, il ne l'a pas rangé dans le bon rayon afin que personne ne le trouve et ne puisse travailler avec..." Une atmosphère de compétition difficile à supporter et dont Donatien s'est affranchi en venant sur les bords de la Loire.

Sommaire du dossier
Orléans, centre réputé d’enseignement des sciences de la Terre et de l’univers À la fac de droit d’Orléans, l’insertion assurée Fac d’Orléans : zoom sur la licence pro cartographie-topographie système d’information géographique Université d’Orléans : volontaire pour aider les étudiants handicapés