1. La fac d’éco-gestion selon Jordane, en 3e année à la Sorbonne
Témoignage

La fac d’éco-gestion selon Jordane, en 3e année à la Sorbonne

Envoyer cet article à un ami

Jordane, 21 ans, est en 3e année de licence sciences de gestion à l’université Paris 1. Entre ses réunions de l’association des étudiants de l’UFR de Gestion et un cours micro-économie, Jordane nous emmène dans les dédales de la mythique Sorbonne.

"La demande est la variable la plus incertaine…" Ambiance studieuse ce matin dans l’amphi de gestion de la Sorbonne. Une centaine d’étudiants en 3e année de licence science de gestion planchent sur les formules d’optimisation des coûts de stockage. Face à eux, un tableau de maître de 10 mètres sur 4, surplombe l’estrade, où le directeur de l’UFR de gestion mène sa démonstration. Installée au premier rang, Jordane, 21 ans, complète les notes du cours des années précédentes. "On se repasse les cours d’année en année, ça permet de gagner du temps ", chuchote Jordane.

Classée aux monuments historiques
 

jordane sorbonne

Fin du cours, la course d’orientation dans les bâtiments historiques de la Sorbonne commence. "C’est un labyrinthe, une succession de longs couloirs, de recoins et de passages cachés", explique Jordane. La jeune étudiante, qui habite chez ses parents en banlieue parisienne, fait chaque jour une heure de trajet pour suivre les cours à la Sorbonne. Les amphithéâtres somptueux et les façades classées monuments historiques côtoient pourtant des salles de TD peu engageantes, à la lumière jaunâtre. Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre, Claude Levi-Strauss, Henri Bergson… la liste des penseurs et scientifiques célèbres qui ont étudié sur les bancs de la Sorbonne est impressionnante. Attirés par la richesse historique des lieux, des milliers de jeunes tentent chaque année de décrocher leur carte d’étudiant à la Sorbonne. "L’université attire aussi beaucoup les touristes ! Des gardes postés à chaque entrée de l’université leur bloquent l’accès." Ne rentre pas dans le temple du savoir qui veut.

Les tours de Tolbiac

Avant d’accéder aux lieux mythiques du Quartier Latin, Jordane a suivi ses cours de 1ere et 2e années sur le site de "Tolbiac" (Centre Pierre Mendès-France), dans le XIIIe arrondissement. Trois grandes tours en béton armé des années 60,"qui mériteraient un coup de peinture. Le cadre n’est pas extrêmement motivant pour travailler, et il faut de la volonté pour réussir, commente Jordane. Mais c’est sympa, il y a toujours du monde en amphi." Le centre de "Tolbiac" accueille environ 6.000 étudiants de 1ere et de 2e année de licence en sciences humaines, sciences économiques, gestion et dans quelques disciplines juridiques. Un passage obligé !

Sommaire du dossier
Jordane, en fac d’éco-gestion : première étape vers l’hôtellerie de luxe Comment se déroulent les études en licence éco-gestion ? Jordane, étudiante à la Sorbonne : s’intégrer en participant à la vie associative