1. Université Paris-Dauphine : une ambiance entre prépa et grande école
Reportage

Université Paris-Dauphine : une ambiance entre prépa et grande école

Envoyer cet article à un ami
La plupart des cours est donnée sour forme de TD, avec 30 élèves au maximum. // © Marie-Anne Nourry
La plupart des cours est donnée sour forme de TD, avec 30 élèves au maximum. // © Marie-Anne Nourry

Une fois entrés à la fac, les étudiants suivent un niveau d'enseignement qui ressemble beaucoup à celui des classes préparatoires aux grandes écoles. Mais avec moins d'heures de cours, un corps professoral attentif et un esprit d'entraide qui font la différence. Quels sont ces atouts qui font sa réputation.

L'interdisciplinarité est la marque de fabrique de Dauphine. "Notre approche des sciences des organisations et de la décision combine mathématiques, gestion, économie, droit, informatique et sciences sociales", détaille Laurent Batsch, président de l'université. En première année, les étudiants doivent néanmoins choisir entre deux voies : économie-gestion ou mathématiques-informatique.


Des cours en petits groupes

À Dauphine, pas d'amphis pleins à craquer. La majorité des cours est donné sous forme de TD, avec 30 élèves au maximum. "C'est différent des autres facs, on n'est pas jetés dans la masse", se réjouit Victor, étudiant en M1 finance. Mais la présence est contrôlée ! "On est autonome et en même temps pas si libre, car les professeurs font l'appel, rapporte Hugo, étudiant en L3 économie-gestion. Du coup, il y a peu d'échec. On y est, on y reste !"

L'ambiance est différente dans la filière mathématiques-informatique qui accueille moins d'étudiants qu'en économie-gestion (160 face à 640 en L1) et prévoit plus de cours en amphi. "C'était dur la première année, confesse Mathilde, étudiante en M1. Mais je me rends compte de ma chance en parlant avec des étudiants d'autres facs ; on est largement plus encadrés."


Un esprit d'entraide

La compétition se jouant à l'entrée, les étudiants ne se sentent pas en concurrence. Du moins jusqu'au M1 : "Les notes sont super importantes pour entrer en M2, mais c'est davantage de l'émulation car tout le monde ou presque obtient une place", relate Victor. Et chaque TD a son groupe d'entraide sur Facebook.


Université Paris-Dauphine - Bibliothèque2 // © MAN

 La bibliothèque est ouverte jusqu'à 21h la semaine // © MA Nourry


Si le niveau est moins exigeant qu'en classe préparatoire, il n'est cependant pas question de se reposer sur ses lauriers. "Pour réussir, il faut travailler quatre heures tous les soirs. La différence avec la prépa c'est qu'on a moins d'heures de cours : 18 heures en licence et une vingtaine en master", détaille Victor. Seul bémol pour lui : il n'y a pas assez de cours en anglais.


Des professeurs de haut niveau


Le corps professoral est un point fort de Dauphine. "J'ai cours avec des pointures en finance, c'est un plus", souligne Victor. De son côté, Hugo est plus nuancé : "En licence, j'ai parfois des chargés de TD très jeunes, des doctorants, ça fait bizarre." Cette hétérogénéité n'a pas échappé au président de l'université. "Nous pouvons encore faire des progrès pour homogénéiser la qualité des enseignements", admet-il.


Une trentaine d'associations

Autre spécificité de Dauphine : la vie associative très riche. Exemple avec Antoine, étudiant en L1 et membre de Phinedo.com, l'association qui gère le site des étudiants.


Université Paris-Dauphine - Association // © MAN

Local de l'association "L'oreille de Dauphine" // © MA Nourry

"On publie des photos de tous les événements, par exemple, et on a notre propre local dans le couloir des associations." C'est à l'occasion du week-end d'intégration qu'il a découvert Phinedo.com – un autre point commun avec les grandes écoles.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Université Paris-Dauphine : des étudiants triés sur le volet Université Paris-Dauphine : une ambiance entre prépa et grande école Université Paris-Dauphine : des diplômés très prisés des entreprises