La sélection est-elle sévère ?

Par Le service documentation de l’Etudiant, publié le 18 Mars 2012
2 min

Comment s’assurer les meilleures chances de trouver un emploi après un bac+2 ? Notamment en poursuivant ses études une année de plus en licence professionnelle. Questions-réponses pour tout savoir sur ces cursus développés dans de nombreuses filières et très appréciés des recruteurs.

La sélectivité dépend du nombre de demandes que reçoivent les formations, qui peut être très variable. Certaines croulent sous les candidatures, comme la licence pro conduite de travaux en bâtiment de l'IUT 1 de Grenoble 1, qui reçoit chaque année près de 300 dossiers pour une vingtaine de places, alors que d’autres sont plutôt accessibles.

Mais malgré tout, l’accès n’est pas réservé aux meilleurs élèves. "Pour nous, les résultats académiques ne sont pas prioritaires, témoigne Emmanuelle Maunaye, responsable de la licence pro coordination de projet d'animation et de développement social et socioculturel de Rennes 1­. Ce qui compte, c’est que les candidats aient une expérience dans l’animation, qu’elle soit associative, bénévole ou professionnelle, mais également qu’ils aient déjà trouvé la structure pour les accueillir en alternance."

Quelle que soit la licence pro, la sélection s’effectue sur dossier : les professeurs prêtent attention aux résultats scolaires, mais ils se déterminent surtout en se basant sur le projet professionnel, détaillé dans la ­lettre de motivation, et sur les stages effectués. Occasionnellement, la sélection peut passer par des tests complémentaires ou un entretien de motivation.


Retour au sommaire : Licences pro : 10 questions-réponses

152208

Pour aller plus loin

À découvrir aux éditions l'Etudiant :

"Licence pro, bien choisir sa formation", par Sarah Masson