1. Le visa de l’Education nationale décrypté
Décryptage

Le visa de l’Education nationale décrypté

Envoyer cet article à un ami

Qui l'accorde ?

Le ministère de l’Enseignement supérieur. Un visa est accordé à une formation précise (et non à toute une école !). Mais pour obtenir le visa, l’école doit d’abord être reconnue par l’Etat. S’il s’agit d’une première demande, c’est le ministère qui examine en direct les dossiers. Les demandes de renouvellement passent, elles, entre les mains des experts de l’AERES (Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) avant d’arriver au ministère. A noter que cette procédure concerne toutes les écoles d’enseignement supérieur sauf les écoles de commerce et de management dont l'examen des dossiers est assuré par la CEFDG (Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion).


Comment obtenir ce visa ?

Une école qui demande le visa pour une de ses formations doit remplir une cinquantaine de pages de renseignements et en fournir autant en annexes (statuts, budgets, maquette du diplôme, etc.) ! Tout est passé au crible : l’organisation de l’établissement, sa politique sociale, son corps enseignant, son activité de recherche, son ouverture internationale… Et c’est seulement si l’ensemble de ces critères définis par une circulaire du 18 janvier 2007 sont jugés acceptables que le ministère délivre le visa… pour 6 ans, si tout va bien (ou à défaut pour une durée inférieure variant de 1 à 5 ans).

Ce que garantit ce visa

La procédure d’attribution du visa est identique pour toutes les écoles quel que soit leur domaine de formation. Un diplômé visé d’une école d’art, de communication ou dans le secteur social a donc le même niveau qu’un diplôme visé d’une grande école de commerce. Le ministère de l’Enseignement supérieur est très vigilant sur l’attribution du visa.

Ce que ne garantit pas ce visa

Le visa est attribué à une formation bien précise et non à l’ensemble des formations d’un établissement. Par ailleurs, un visa peut-être accordé à des formations de niveau bac +3 à bac +5. Informez-vous donc sur la durée des études.

Quelles sont les écoles visées ?

Sont visées par l’Education nationale (en dehors des diplômes des écoles de management), 17 formations réparties dans 13 écoles et dont la liste est publiée tous les ans au Bulletin Officiel : Centrale Lyon (Programme Innovation, Design, Entrepreneurship and Arts), le CFJ (diplôme de journaliste du CFJ), l'École Camondo (architecte d'intérieur-designer), l'École Emile-Cohl (dessinateur-praticien), l'École de design Nantes-Atlantique (diplôme de design), l'ESJ de Lille (diplôme de l'ESJ), l'ESRA (diplôme d'études supérieures de réalisation audiovisuelle), l'ESRA 3D - Sup'Infograph (diplôme d'études supérieures du film d'animation), l'ESTP (diplôme de conducteur des travaux publics et technicien de bureau d'études ; diplôme de conducteur technicien des travaux du bâtiment), l'IFM (créateur concepteur de mode ; manager spécialiste du textile, de la mode, du design et du luxe), UniLaSalle Beauvais (diplôme de technicien supérieur professionnel en géologie), l'ISIT (diplôme de juriste linguiste, diplôme de traducteur, diplôme d'interprète de conférence), l'ISTS(diplôme d'études supérieures des techniques du son).
Sommaire du dossier
Retour au dossier La certification ISO 9001 décryptée Le visa de l’Education nationale décrypté