1. La 3e prépa pro : alternative à la 3e "classique"
Décryptage

La 3e prépa pro : alternative à la 3e "classique"

Envoyer cet article à un ami
La 3e prépa pro est une bonne option pour les élèves qui ont besoin d'un système différent. // © Phovoir
La 3e prépa pro est une bonne option pour les élèves qui ont besoin d'un système différent. // © Phovoir

Vos résultats scolaires au collège ne sont pas suffisants pour poursuivre des études dans la voie générale ? Vous avez déjà un projet professionnel ? Vous souhaitez en construire un après la 4e ? Une alternative à la classe de 3e ordinaire de collège s’offre à vous : la 3e prépa pro (ex-3e DP6).

"Certains élèves commencent à étouffer et à se désintéresser des cours dès la fin de la classe de 5e. On essaie de faire en sorte qu’ils suivent encore en 4e, mais lorsqu’ils n’y arrivent vraiment plus et ont besoin d’un système différent, il est important de pouvoir leur proposer d’autres voies", décrit Alain Arribard, principal adjoint du collège Berthelot à Montreuil-sous-Bois (93).

Une autre voie existe avec la 3e prépa pro, ex-3e DP6 (découverte professionnelle 6 heures), renommée à la rentrée 2012. Une bonne option pour vous si, par exemple, en dehors des travaux pratiques et de la manipulation, vous avez des difficultés et peu d’intérêt pour les disciplines scolaires qui vous sont enseignées au collège. Ou encore si vous vous ennuyez en classe. A condition toutefois de ne pas être étiqueté "élève perturbateur".

Autre dispositif qui existait encore jusqu'au mois de juin 2012, le DIMA (dispositif d’initiation aux métiers en alternance) a quant à lui été supprimé par le nouveau ministre de l'éducation nationale. Vincent Peillon ne souhaite pas que des élèves soient orientés en apprentissage avant la fin du collège.

En DIMA, quand le dispositif existait ou en 3e DP6, avant qu'elle ne soit rebaptisée, l'orientation en fin de classe de 4e restait marginale.
A titre d'exemple, en juin 2011, seuls 4 élèves sur les 120 élèves de 4e que comptait le collège Berthelot à Montreuil-sous-Bois se sont orientés en DIMA ou en 3e DP6. De son côté, Alain Ouvrard, principal du collège Youri Gagarine à Trappes (78), estimait alors à 2-3% le nombre d'élèves de son établissement qui optaient pour l'une de ces deux voies après la classe de 4e.
Une option de "découverte professionnelle 3 heures" dans tous les collèges
La 3e DP3 (découverte professionnelle 3 heures) est ouverte à tous les élèves entrant en classe de 3e et doit être proposée dans tous les collèges. Cette option ne détermine pas une orientation future en lycée professionnel, mais elle vous permettra d’affiner votre projet avant l’orientation en seconde, sans quitter le collège. 
Trois heures par semaine, vous pourrez découvrir les métiers et les formations du milieu professionnel et de l’environnement économique et social, à travers la recherche d’informations, l’analyse de documents, les interventions de professionnels, les visites d’entreprises et d’établissements scolaires et l’analyse de parcours professionnels.
Sommaire du dossier
Etes-vous fait pour un DIMA ? Avez-vous le profil pour une 3e prépa pro ? Reportage dans une classe de 3e DP6 (devenue 3e prépa pro à la rentrée 2012) : 10 mois pour se reconstruire Alana, en 3e DP6 : "On m’envoyait au fond en me disant que je n’arriverais à rien !" Lucas, en 3e DP6 : "Je n’avais aucune envie de rester au collège !" Reportage dans une classe de DIMA : des grands enfants en costume de pâtissier Mohamed, en DIMA : "Cela ne sert à rien que je joue maintenant et que je galère après" Mamadi, en DIMA : "Si je n’avais pas ces problèmes de dos, cela me plairait" Joris, en DIMA: "Chez moi, je fais des créations en pâtisserie"