1. La certification ISO 9001 décryptée
Décryptage

La certification ISO 9001 décryptée

Envoyer cet article à un ami

Qui l'accorde ?

La certification ISO (International Organization for Standardization) est internationale. Elle est accordée, dans chaque pays, par des organismes agréés et indépendants. Pour la France, il peut s’agir de l’AFNOR (Association française de normalisation) ou du Bureau Veritas, par exemple. La certification ISO 9001 est une norme de qualité s'appliquant au management et destinée au départ aux entreprises. Aujourd’hui, elle est de plus en plus sollicitée par des écoles ou des universités. Elle peut s’appliquer aussi bien à un établissement dans son ensemble qu’à une formation précise ou à un service (par exemple un service des inscriptions).


Comment ?

La certification est accordée, pour une durée de 3 ans, quand des critères de qualité dans le service rendu aux clients (et dans l’enseignement, les clients sont principalement les étudiants) sont respectés. Pour cela, l’école prend l’engagement de mettre à plat ses procédures, de produire des outils mesurant l’efficacité et la qualité de ses prestations (par exemple sur l’exigence de rendre les copies dans un délai fixé ou de répondre rapidement et efficacement à une demande d’information).

Ce que garantit l'enregistrement

La certification est un gage de sérieux sur la façon dont l’établissement est géré en interne. Cette norme très exigeante étant issue du monde professionnel, elle est connue des entreprises, ce qui peut faciliter les relations avec l’école, pour l’accueil de stagiaires par exemple.

Ce que ne garantit pas l'enregistrement

Les certificateurs cherchent avant tout à savoir si certains critères de qualité dans les méthodes de travail sont respectés. La pédagogie, le contenu des cours ou l’insertion professionnelle des étudiants ne sont donc pas pris en compte dans l’obtention de la certification. Il existe pour cela d’autres labels comme le visa de l’Education nationale ou l’enregistrement au RNCP.
Sommaire du dossier
Retour au dossier La certification ISO 9001 décryptée Le visa de l’Education nationale décrypté