1. Études de kinésithérapie : emploi (quasi) garanti
Boîte à outils

Études de kinésithérapie : emploi (quasi) garanti

Envoyer cet article à un ami

Point commun de ces études : être payantes – et parfois très chères –, mais offrir un excellent retour sur investissement sur le marché du travail en garantissant emploi immédiat et salaire important.

Les études de kiné se déroulent en 3 ans dans des IFMK (instituts de formation en masso-kinésithérapie), au nombre de 36 dans toute la France. Seuls une douzaine d’entre eux sont publics et ne font pas payer de frais de scolarité. Dans les autres établissements, privés, il faudra débourser environ 8.000 € par an (soit 24.000 € pour 3 années d’études).

Réussir le concours d'entrée

L’accès se fait sur concours (plutôt après un bac S). Une préparation est nécessaire. Pour deux tiers des IFMK, il faut suivre une PAES (première année d’études de santé). Pour les autres, un passage par une prépa privée est requis (7.000 € environ par an).

La majorité des diplômés exercent en libéral

À la sortie de l’école, la plupart des kinés exercent en libéral, avec un revenu mensuel net qui oscille entre 3.000 et 4.000 €. L’INSEE, en 2010, indique un revenu moyen net de 3.225 € par mois. À noter : l’emploi est quasiment assuré, car le nombre de professionnels est régulé par un numerus clausus, fixé par l’État (2.295 reçus en 2011-2012).
Sommaire du dossier
Retour au dossier Design, création graphique : la prime aux formations des CCI Études en informatique : développeurs très recherchés Études de kinésithérapie : emploi (quasi) garanti Études en management hôtelier : l’atout des réseaux d’anciens Études de vente : payants, les Bachelors des EGC Études de vétérinaire : salaires élevés à la sortie