1. Étudiant et handicap : profitez des aides et aménagements

Étudiant et handicap : profitez des aides et aménagements

Envoyer cet article à un ami

Environ 15.000 jeunes en situation de handicap suivent des études supérieures en 2013-2014. Leur nombre a doublé en 5 ans. C’est bien mais pas encore assez : seulement 20 % des bacheliers en situation de handicap poursuivent un cursus post-bac. Pourtant, les aides et les aménagements possibles sont nombreux. Profitez-en !

La plupart des écoles et toutes les universités sont aujourd'hui dotées d'un relais handicap, chargé d'accompagner les étudiants tout au long de leur cursus. Certaines universités se contentent d'un accueil administratif, d'autres ont une politique beaucoup plus active, comme l'université de Cergy-Pontoise, Paris Ouest Nanterre La Défense, Paris 7 Denis Diderot, Pierre-et-Marie-Curie, l'université de Poitiers, de Dijon ou encore de Strasbourg.

Un large éventail d'aides et d'aménagements peuvent êtres instaurés. Vous pouvez demander des aides pédagogiques et humaines : tutorat, interprètes LSF, preneurs de notes.... La plupart des établissements proposent des photocopies gratuites et prêtent du matériel spécifique : dictaphone, ordinateur portable, plage braille, agrandisseur d'écran, logiciels spécifiques (synthèse vocale, agrandissement de caractères)…

Et bien sûr, vous pouvez bénéficier d'un tiers-temps supplémentaire pour les examens ou de l'aménagement de vos études (étalement d'une UE sur plusieurs semestre, validation d'une année en 2 ans…)

Un coup de pouce des établissements

En BTS (brevet de technicien supérieur) ou en CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles), vous continuez à bénéficier, dans les mêmes conditions que dans le secondaire, du PPS (projet personnalisé de scolarisation). Vous avez aussi les mêmes droits que les étudiants en situation de handicap à la fac : aide humaines, techniques, aménagement des examens... Les grandes écoles s'ouvrent aussi à la question du handicap. Outre la mission handicap, la charte Conférence des grandes écoles/handicap de 2008 prévoit un suivi tout au long de la scolarité et une aide à l'insertion professionnelle.

À Sciences po, sur présentation de votre carte d'invalidité ou de la RQTH (Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé), vous pouvez être exonéré des frais de scolarité (et de concours d'entrée). En outre, beaucoup d'écoles développent des partenariats avec des entreprises. L'EM Strasbourg a par exemple mis sur pied un partenariat avec HP.

“L'accord inclut des systèmes de bourses pour les jeunes en situation de handicap qui souhaiteraient intégrer l'école, des aides financières à l'achat de matériel et un lien privilégié avec l'entreprise HP (à travers des stages ou des contrats d'alternance NDLR)”, détaille Sarah Richard, doctorante et chargée de mission handicap à l'EM Strasbourg.

Des associations à contacter

N'hésitez pas à entrer rapidement en contact avec des étudiants en situation de handicap qui suivent déjà leurs études dans les établissements visés. Certaines associations peuvent aussi vous aider pendant votre parcours : la FEDEEH, Handisup

Tous les ans, l'association Starting Block organise la campagne “Handivalides”, une tournée à travers la France afin de favoriser l'inclusion des personnes handicapées dans l'enseignement supérieur. Au programme, des ateliers de mise en situation et de sensibilisation aux différents types de handicap (parcours en fauteuil, repas à l'aveugle, initiation LSF...) et des tables-rondes thématiques.

“Le handicap est l'affaire de tous, indique Thomas Graff, chargé de mission pour la campagne Handivalides. Le but est aussi de faire prendre conscience aux établissements que le handicap doit faire partie de la formation (en architecture, en gestion, en droit...) au même titre que les autres sujets.”

Des bibliothèques adaptées

Au cours de vos études, vous aurez besoin de consulter de nombreux documents. Renseignez-vous auprès des BU (bibliothèques universitaires) : des prêts longue durée peuvent être accordés. Si vous êtes non ou malvoyant, sachez que les BU sont souvent équipées de postes adaptés (avec plage braille ou synthèse vocale). Beaucoup de revues universitaires sont numérisées, de même que certains catalogues ou documents (www.sudoc.abes.fr et http://gallica.bnf.fr/).

La numérisation, c'est aussi le travail de fond qu'entreprend l'association Baisser les Barrières, qui s'adresse aux jeunes aveugles ou malvoyants. Celle-ci propose également des stages pour un premier contact avec le monde de l'entreprise.

Préparez l'avenir : rencontrez des pros

Enfin, avant même d'obtenir votre diplôme, pensez à votre insertion professionnelle. Là aussi, des associations comme Arpejeh ou Tremplin vous apportent leur soutien (stages, alternance, tutorat, simulation d'entretien...).

L'association Tremplin organise notamment des rencontres sur-mesure entre les jeunes et ses entreprises partenaires. “L'occasion pour les jeunes de rencontrer des entreprises qu'ils n'auraient pas forcément osé contacter dans un autre contexte”, précise Christian Grapin, directeur de Tremplin.

L'ADAPT organise quant à elle des entrevues conviviales entre candidats et recruteurs autour d'un café ou d'un croisant : les handicafés©. À partir du bac+3, elle propose également des “jobdating”, des entretiens de 12 minutes préparés en amont avec le candidat. “Les associations jouent un rôle de médiation et de soutien dans les démarches, en dehors du cadre professionnel, conclut Valérie Paparelle, déléguée générale de l'ADAPT. Avec ce type de rencontres, les jeunes entrent dans une dynamique positive pour leur arrivée dans le marché du travail.”

À consulter aussi

HANDICAP ET ÉTUDES
- Handicap et université : un accompagnement personnalisé.
- Des référents handicap dans les écoles.
- Spécial handicap : toutes nos offres de stages.
- Élèves handicapés : cap sur les collèges ordinaires.
- Université d'Orléans : volontaire pour aider les étudiants handicapés.
- Témoignage - François, ingénieur : comment concilier études et handicap.
- Chat vidéo "Étudiants en situation de handicap : l'alternance, un tremplin vers l'emploi" : l'Etudiant a répondu à vos questions. 

HANDICAP ET EMPLOI
- Emploi : les entreprises en quête de jeunes diplômés handicapés.
- Testez vos idées reçues sur le handicap au travail.
- Jeunes diplômés handicapés, comment cibler votre recherche d'emploi.
- Travailleurs handicapés, quels sont vos droits en entreprise ?
- Handicap et emploi : les conseils de salariés pour postuler.
- Handicap et emploi : savoir convaincre.
Sommaire du dossier
Retour au dossier Handicap au collège ou au lycée : prenez confiance en vous Handicap au lycée : ciblez les établissements supérieurs “handi-accueillants” Étudiant et handicap : profitez des aides et aménagements Jason, étudiant en BTS comptabilité : “Il faut oser défier le monde de l’école” Bilal, en 2e année de DCG : “Tentez le coup malgré le handicap : si vous ne réussissez pas, vous pouvez vous réorienter” Amandine, en L3 de lettres modernes : “Il faut se battre pour obtenir ce qu’on veut, quitte à crier bien fort” Thibaud, étudiant à l’EM Strasbourg : “J’ai toujours essayé de prendre mon handicap comme une chance” Indira, en licence pro pharmaco-vigilance : “J’ai dû me battre pour ne pas être envoyée en lycée professionnel”