1. Vous ne savez pas quoi dire dans votre lettre de motivation ? Suivez le guide
Boîte à outils

Vous ne savez pas quoi dire dans votre lettre de motivation ? Suivez le guide

Envoyer cet article à un ami

Qu'on vous demande un véritable courrier ou un simple paragraphe dans un dossier de candidature, la lettre de motivation reste exigée par la plupart des formations sélectives. Vous avez l'impression de n'avoir aucune expérience ou compétence à mettre en avant ? Pas de panique, voici un mode d'emploi extrait de l'ouvrage de Séverine Maestri “Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”.

Certains y croient, d'autres pas, certains la regardent, d'autres la survolent. Elle permet de juger les efforts du candidat pour synthétiser son parcours et argumenter son projet de formation (pour un bachelier) ou professionnel (pour un diplômé de bac+2/3 ou plus).

Valérie Pham-Trong, directrice de IONIS-STM (School of Technology and Management), explique que la lettre lui sert à évaluer la façon dont l'étudiant se projette, mais que la manière dont il va la rédiger n'est pas un élément qui peut le mettre hors jeu : “Parfois certains étudiants viennent de formations dans lesquelles ils n'auront pas appris à rédiger une lettre de motivation (fond et forme). Ils sont souvent assez maladroits et insistent rarement sur les éléments qui leur permettent de se démarquer.”

Sur APB, certaines formations accordent juste un espace-cadre pour exprimer sa motivation. Dans ce cas, il faut dire en quelques lignes pour quelles raisons vous voulez entrer dans ladite formation. C'est le cas de la licence information-communication à l'université Paris 8 : “Les étudiants ont un formulaire spécifique à remplir avec un espace dédié à leur motivation pour intégrer cette licence”, explique Aurélie Aubert, la responsable de la formation. Simple rubrique ou lettre à part entière, même si elle est moins répandue en premier cycle, la lettre de motivation reste un passage obligé de la majorité des formations auxquelles vous postulerez.

Qu'est-ce qui vous attire dans cette formation ?

Une lettre de motivation se construit en trois temps forts (voir l'exemple ci-dessous). Trois courts paragraphes (le Vous, le Moi, le Nous) doivent permettre au responsable de percevoir votre envie et votre motivation. Pour cela, il faut parler de vous et de vos réalisations, de ce qui vous attire dans la formation, ce qui est également un excellent moyen de se préparer à un éventuel entretien.

Ce petit mémento n'est en rien “le” modèle à suivre, mais “un” modèle dont vous pouvez vous inspirer pour rédiger votre lettre. (Survolez les bulles pour lire les commentaires.)

Vous êtes sur-mo-ti-vé ? Il ne suffit pas de l'écrire, il faut le montrer

On attend des étudiants qu'ils montrent leur implication dans des projets sportifs, culturels, personnels : “Créer un site Internet, tenir un blog, réaliser une vidéo… On ne demande pas un résultat professionnel, mais on veut déceler un intérêt pour le domaine dans lequel ils postulent”, explique Philippe Metayer, directeur du DUT MMI à l'IUT de Bordeaux 3.

Pour certaines formations très denses comme par exemple les DUT en “année spéciale”, qui s'obtiennent en un an au lieu de deux, la lettre de motivation est encore plus importante comme le rappelle Mikal Ziane, responsable du DUT informatique en année spéciale à l'université Paris-Descartes : “L'élève doit vraiment expliquer son projet, surtout s'il a déjà obtenu un diplôme bac+2 ou suivi une première année de DUT. Beaucoup veulent une double compétence. En année spéciale on doit aller deux fois plus vite ! Les raisons doivent être solides.”

Renseignez-vous sur le cursus

“90 % des étudiants ne se sont pas renseignés sur la formation qu'ils vont suivre et n'en connaissent pas les spécificités. Ils vont donc rédiger une lettre recopiée sur Internet qui pourrait convenir à n'importe quelle formation”, déplore la responsable de la licence pro SIGWEB en alternance à l'université de Perpignan. La plupart des formations ont des sites, télécharger la plaquette est un minimum !

Parlez de vous et de vos réalisations

“Ils ne savent pas parler de leurs compétences ou de ce qu'ils savent faire, donner des exemples”, regrette encore la responsable de cette licence. Il semble que ce problème soit plus fréquent lorsque les étudiants sont jeunes et encore peu diplômés car, pensent-ils, ils n'ont rien à valoriser. Et pourtant ! Quel que soit votre niveau, vous allez forcément trouver des solutions pour vous démarquer.

Vous êtes bachelier. Si vous pensez n'avoir rien à mettre en avant, le meilleur ton à adopter est celui de l'étudiant désireux d'apprendre. Vous pouvez citer quelques expériences (personnelles ou “professionnelles”) qui vous ont permis d'acquérir certaines compétences et solliciter l'aide de la formation pour continuer d'approfondir ces compétences. Enfin, terminez en exposant les (bonnes) raisons qui vous ont fait choisir la formation. Évitez de dire qu'elle vous a séduit parce qu'elle est juste à côté de chez vous.

De bac à bac +2/3, pourquoi ne pas mentionner par exemple (si c'est bien le cas) que vous avez eu l'occasion d'échanger avec un responsable de la formation sur un salon ou lors d'une journée portes ouvertes (“Suite à notre rencontre sur le salon des formations YY” ou “Lors de la journée portes ouvertes du YY”) ? Ce peut être une bonne entrée en matière. Vous pouvez également évoquer votre rencontre avec d'anciens étudiants de la formation et expliquer pourquoi cet échange vous a confirmé dans votre choix.

Si vous avez déjà un bac +3/4, vous avez davantage d'expériences de “terrain” à valoriser dans votre lettre. “Nous en recevons évidemment quelques-unes très classiques, mais beaucoup sont très personnelles, expliquant bien leur cheminement, leurs motivations à la fois intellectuelles et personnelles”, note Christine Aubrée, directrice des formations à l'IRIS, un centre de recherche indépendant dédié aux relations internationales qui dispense des formations de niveau bac+4/5.

Affirmer n'est pas prouver !

Écrire que vous êtes naturellement un “leader” ou que “vous êtes bon dans le travail en équipe” sans le rattacher à des exemples précis risque de ne pas convaincre votre lecteur.

Ne vous survendez pas mais ne soyez pas non plus trop neutre. “Entre ceux qui écrivent simplement ‘J'ai l'honneur de candidater dans votre département’ et ceux qui voudraient nous faire croire qu'à 17 ans seule la lecture régulière du Figaro, de L'Express et du Monde les passionne, il y a peut-être un juste milieu à trouver, nous ne sommes pas complètement dupes”, prévient Corinne Rouvier-Desportes, responsable du DUT TC par apprentissage à l'université de Montpellier.

Soignez la forme

N'écrivez pas deux lignes, pas trois pages non plus… Écrire deux lignes signifie que vous ne faites aucun effort et, forcément, ça indispose. Faire trois pages démontre, au contraire, un manque d'esprit de synthèse, et c'est s'assurer que le responsable (qui en reçoit des centaines, voire des milliers) ne lira que le début !

Faites des phrases courtes avec une information par phrase. Ne perdez pas votre lecteur en route avec des phrases très longues. Il n'aura pas le temps de relire plusieurs fois la phrase pour en tirer la “substantifique moelle”.

Attention aux fautes d'orthographe

Mikal Ziane, responsable du DUT informatique en année spéciale à l'université Paris-Descartes, déplore les dizaines de fautes dans une seule page de lettre de motivation. Il peut arriver qu'une faute passe mais ne les multipliez pas, au risque d'envoyer un message négatif à celui qui vous lit, à savoir que vous avez pris cet exercice un peu à la légère.

Avec tous les logiciels de correction et les personnes autour de vous (parents, anciens élèves, anciens professeurs, conseillers d'orientation…) qui peuvent vous relire, vous ne devriez pas en laisser beaucoup. “Pas de fautes d'orthographe énormes ! Cela paraît élémentaire mais on pourrait publier quelques perles tous les ans”, se désole Philippe Métayer, directeur du DUT MMI à Bordeaux 3.

À la main ou sur ordinateur ? Suivez les demandes de la formation

Si on ne vous spécifie pas que vous devez envoyer une lettre manuscrite, vous pouvez envoyer une lettre tapuscrite : “À titre personnel, je préfère les lettres tapées, avoue Christine Aubrée, directrice de formation à l'IRIS. J'en lis beaucoup et les écritures ne sont pas toutes très lisibles.”

Dans les deux cas choisissez une encre noire ou bleu foncé (plus sobre qu'un bleu des mers du Sud). Aérez votre lettre. Si elle est aérée en haut mais écrite très serrée en bas, cela ne sera pas confortable pour la lecture.

Si vous vous inscrivez en tant que jeune bachelier sur APB, soyez attentif à la rubrique “Détails” de chaque formation sélectionnée qui vous précise si la lettre doit être manuscrite ou tapée, si le dossier est “électronique” ou pas. Ne pensez surtout pas vous démarquer en contournant la règle et en adressant une lettre tapée si on vous la demande manuscrite et inversement.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Réussir sa candidature pour entrer en filière sélective”,
par Séverine Maestri.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Admission en filière sélective : tout commence sur APB Pour intégrer une filière sélective, évitez d'envoyer un CV passe-partout ! Candidature en filière sélective : quelques astuces pour dynamiser votre CV Entrée en filière sélective : les appréciations peuvent faire pencher la balance Résultats scolaires : pour entrer en filière sélective, mieux vaut être régulier Les notes et les appréciations, seuls critères de sélection des classes prépa Vous ne savez pas quoi dire dans votre lettre de motivation ? Suivez le guide Entrée en filière sélective : on peut vous demander un book, une recommandation…