1. Supérieur
  2. Les labels et accréditations à la loupe
  3. E comme ECTS, équivalence
Décryptage

E comme ECTS, équivalence

Envoyer cet article à un ami

E comme ECTS (système européen de transfert de crédits)


Le label ECTS, délivré par la Commission européenne, a été introduit en France, en 2010. A ce jour, aucun établissement français (universités ou écoles) ne l'a obtenu. Ce qui ne veut pas dire que les ECTS n’ont pas été mis en place. Seulement les établissements qui ont le label ECTS s’engagent à respecter toute la procédure qui ne passe pas uniquement par une découpage des années d’études en crédits (ces crédits étant attribués après la validation de plusieurs matières ou stages), mais implique aussi la publication en ligne des catalogues de cours ou encore de la charge de travail des étudiants.


E comme équivalence

Attention à l'ambiguïté du terme équivalence ! Un diplôme dont le niveau est équivalent à une licence, par exemple, ne signifie que vous avez réellement une licence, et donc le droit de vous inscrire en master. Renseignez-vous bien par ce que l'école entend par équivalent : peut-être est-ce équivalent en termes de durée des études...

Sommaire du dossier
Retour au dossier Quels labels pour quelles écoles ? Notre tableau pour le voir en un coup d'œil A comme accréditation, agrément B comme bachelor, brevet C comme certificat, certification, charte, classement D comme déposé, diplôme, diplôme national, diplôme d’Etat E comme ECTS, équivalence G comme grade, grande école H comme homologation, habilitation L comme licence, LMD M comme marque, master, mastère ou mastère spécialisé N comme niveau, norme P comme protégé R comme réseau, répertoire, reconnaissance, réglementé S comme supplément au diplôme T comme titre, titre répertorié, titre universitaire V comme visa