1. Je ne suis pas organisé

Je ne suis pas organisé

Envoyer cet article à un ami

Entre les maths, la philo, l'histoire-géo et les langues, votre mémoire est mise à rude épreuve à l'approche du bac. Comment s'organiser ? Il n'est pas trop tard pour prendre de bonnes habitudes ! Définir ses priorités en fonction des coefficients et établir un planning réaliste sont les conseils de base. Consultez-en d'autres qui ont fait leurs preuves dans notre dossier dédié.

Mathilde, l'an dernier en terminale S au lycée Lavoisier, a affiché une moyenne insolente pendant ses années lycée. Son secret, elle le livre volontiers. La jeune fille travaillait tous les jours après les cours et se couchait juste après le dîner. Une organisation qui lui rendra un grand service en fac de médecine à la rentrée. Bref, en terminale, faites comme Mathilde et montrez votre sens de la méthode. C'est ce qui vous permettra non seulement de décrocher votre bac, mais aussi de bien vous préparer aux études supérieures.


En cours, soignez votre prise de notes

Les raisons du manque d'implication en cours sont multiples : la fatigue, la voix soporifique du prof, etc. Pourtant, la réussite scolaire ne repose pas seulement sur le travail personnel, mais également sur l'attitude adoptée en classe. « Au lycée, les cours constituent une de vos principales sources de connaissances. Si vous en tirez parti, vous aurez accompli un grand pas », affirme Brigitte Chevalier, maître de conférence à Paris 1. Alors, faites un effort pour écouter, mais aussi prendre des notes claires et lisibles.


N'hésitez pas à participer

« Dès que je rencontrais une difficulté en cours, je n'hésitais pas à demander au prof de m'expliquer une nouvelle fois. Les gens peuvent parfois se moquer du fait que je pose toujours des questions en cours, mais c'est le meilleur moyen pour ne pas se tromper et pour bien comprendre les choses. Au pire, je vais voir le prof à la fin de l'heure et je lui redemande ce que je n'ai pas bien saisi », raconte Paloma, qui a décroché son bac ES en 2004, au lycée Montesquieu d'Herblay (95).

Révisez à intervalles réguliers

Ah, le travail régulier... Ça fait des années qu'on vous bassine avec ça. Pourtant, c'est loin d'être une lubie. Il s'agit au contraire d'un processus prouvé scientifiquement. Alain Lieury, prof de psychologie à l'université de Rennes 2 et auteur de la Mémoire de l'élève (Dunod), l'atteste bien. « La répétition est le meilleur moyen d'apprendre, surtout lorsque celle-ci est étalée dans le temps », dit-il. Cette façon de travailler est d'ailleurs plébiscitée par les professeurs de musique. Lorsqu'on apprend à jouer d'un instrument, il est beaucoup plus efficace de travailler un morceau cinq minutes chaque jour qu'une heure par semaine.

Définissez vos priorités

Dès le début d'année, vous devrez également apprendre à planifier votre travail. « Un planning donne envie de terminer ce qui est commencé et, de manière générale, envie de travailler », affirme Michel Coéffé, prof d'économie au lycée Chaptal de Quimper. De plus, en programmant vos efforts très en amont, vous éviterez la fatigue et le stress dus au bachotage des derniers jours. Mais vous devrez vous concentrer sur ce qui est vraiment important. À long terme, votre but est d'obtenir le bac, avec ou sans mention. En attendant, il faut vous fixer des objectifs intermédiaires. Comment ? En morcelant votre temps en différentes périodes correspondant à autant d'objectifs à atteindre : par exemple, avoir 10 en maths pour décembre ou 14 en philo avant la fin du premier trimestre.

Attention aux coefficients

Attention cependant à bien définir vos priorités. Gabrielle, qui était en terminale L au lycée Chevreul à Marseille, aurait très bien pu décrocher la mention bien. « Le problème est que j'ai travaillé énormément les langues que j'adore, mais j'ai trop négligé la philo et le français, malgré d'énormes coefficients », regrette-t-elle. Gare aussi à ne pas vous fixer d'objectifs trop élevés qui vous décourageraient : espérer passer de 4 à 14 en maths en quinze jours n'est pas très réaliste...

Établissez un planning réaliste

Une fois les grandes lignes définies, vous devrez, au début de chaque semaine, planifier votre travail quotidien. Le week-end, vous ferez le bilan de la semaine écoulée en faisant le tri entre les acquis et les lacunes qu'il vous reste à combler. Ce type d'organisation vous apportera une grande tranquillité d'esprit.
Brigitte Chevalier souligne l'intérêt de se donner des objectifs à court terme pour « un enregistrement régulier de petites victoires ». Paloma en est aussi convaincue : « J'ai des problèmes de concentration, alors pendant mes révisions du bac, je me levais assez tôt pour pouvoir me mettre rapidement au travail et profiter du calme de la matinée pour travailler. »

Et de conclure : « Il faut se faire un planning réaliste, s'installer dans un environnement calme et rangé pour ne pas se laisser perturber. » Bref, cette année, exit les portables, les magazines et les consoles vidéos !
Sommaire du dossier
"Pour réussir à me concentrer, j'allais à la bibliothèque" Pour l'examen ou pour la vie ? En cours, faites court