Ostéopathe

Par Patricia Holl Sylvie Lecherbonnier Géraldine Dauvergne, publié le 29 Avril 2008
2 min

Vous voulez gagner confortablement votre vie sans attendre d’avoir la cinquantaine bien sonnée ? C’est possible, à condition de ne pas vous tromper d’établissement ou de spécialité pour votre formation. Mais sachez au préalable que les métiers les plus rémunérateurs sont aussi ceux qui exigent le plus de travail… ou alors un talent fou !

Revenus

Entre 50 et 80 euros par consultation, soit, après déduction des charges, de 25 à 40 euros de revenus nets. Un cabinet florissant rapporte en moyenne 70 000 euros net par an, soit 5 800 euros net par mois.


Métier

L’ostéopathe soigne, par des manipulations du corps, différents troubles, notamment les douleurs fonctionnelles. Il travaille sans prescription médicale et fixe lui-même son niveau de rémunération, ainsi que la durée des consultations (entre une demi-heure et une heure). L’ostéopathe, qui dispose d’une bonne clientèle et pratique des tarifs élevés, gagne donc "bien" sa vie. Mais la reconnaissance, en 2002, de la profession d’ostéopathe a suscité de nombreuses vocations. "On voit sortir des écoles des charrettes de jeunes diplômés. Le marché du travail pourra-t-il tous les absorber ?", s’inquiète Dominique Blanc, président de l’UFOF (Union fédérale des ostéopathes de France). Aujourd’hui, ce sont les jeunes ostéopathes installés en zone rurale, dans les régions déficitaires en praticiens, qui gagnent le mieux leur vie. "Ostéopathe est un métier de contacts. Celui qui choisit cette voie pour l’argent ne prendra pas son pied", prévient toutefois Dominique Blanc.


Formations

Les formations les plus sérieuses durent cinq ans après le bac dans une école agréée, avec des frais de scolarité variant de 3 900 à plus de 7 000 euros par an selon les établissements.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !