1. Eurodictée : les champions de l'orthographe en finale à Saint-Denis
Reportage

Eurodictée : les champions de l'orthographe en finale à Saint-Denis

Envoyer cet article à un ami
L'Eurodictée s'est déroulée le 10 juin 2016 à Saint-Denis. // © Natacha Lefauconnier
L'Eurodictée s'est déroulée le 10 juin 2016 à Saint-Denis. // © Natacha Lefauconnier

Rayan, Hanane, Thibault ou Yasin : qui va gagner des places pour l'Euro 2016 de football ? Vendredi 10 juin 2016, s'est déroulée à Saint-Denis (93) la finale de l'Eurodictée pour les champions... et les bleus de l'orthographe.

Scolaires, collégiens, lycéens, mais aussi familles et retraités : ils étaient plus de 200 à se retrouver vendredi 10 juin 2016 à la finale de l'Eurodictée. Certains habitants de Saint-Denis (93) sont venus en curieux, tandis que d'autres compétiteurs sont des finalistes sélectionnés lors des 12 dictées géantes qui ont eu lieu dans les banlieues franciliennes depuis le début du mois de mai.

Thibault, 17 ans, fait une pause dans ses révisions du bac en participant à la finale de l'Eurodictée.

Thibault, 17 ans, fait une pause dans ses révisions du bac en participant à la finale de l'Eurodictée. // © N.L.

C'est le cas de Thibault, 17 ans, qui passe le bac cette année. “J'ai été finaliste à Melun dans la catégorie Lycéens. Je suis venu entre les révisions de philo et d'histoire-géographie.” Hanane, 14 ans, a été qualifiée lors de la même dictée, au niveau collège. “J'avais fait deux fautes. Pour la finale, j'espère ne pas en faire plus de trois”, confie la collégienne, accompagnée de sa mère et de son petit frère en CM2, qui ont aussi une copie devant eux.

En récompense : des places pour l'Euro

Les motivations ne sont pas les mêmes pour tous. Rayan, 17 ans, en terminale L au lycée Paul-Éluard à Saint-Denis, est plutôt intéressé par le côté sportif. “Il n'y a plus de places pour l'Euro. Alors, avec la dictée, on a une petite chance d'en gagner !”

Yassine (à g.) et Rayan (à dr.), tous deux lycéens à Saint-Denis, espèrent remporter des places pour la finale de l'Euro.

Yasin (à gauche) et Rayan (à droite), tous deux lycéens à Saint-Denis, espèrent remporter des places pour la finale de l'Euro. // © N.L.

Outre 23 lots de deux places pour des matchs, de nombreux autres cadeaux sont en jeu : vélos, tablettes, téléphones, ballons de football... “Si on gagne des places, on ira ensemble au match, explique Yasin, 16 ans, venu tenter sa chance avec Rayan, même si l'orthographe, c'est pas trop mon truc”, reconnaît-il.

Quand sport et culture se rencontrent

Nul besoin d'être un pro de la conjugaison pour tenter sa chance. La compétition est ouverte à tous. De toute façon, “il n'y a pas de perdant”, rappelle Rachid Santaki, écrivain et organisateur des Dictées des cités. “Tout le monde repart avec un petit cadeau... et surtout avec le sourire !” Car l'Eurodictée est avant tout une fête populaire alliant les valeurs du sport et de la culture.

Accents et pronostics

Vers 14 h 30, le coup d'envoi de la dictée est donné. Rachid Santaki entame la lecture d'un extrait du “Chevalier de Maison-Rouge”, un roman d'Alexandre Dumas. Petite déception pour les fans de foot, qui s'attendaient à un texte sur le ballon rond et non à la description d'une jolie dame !

Hanane, 14 ans, n'en est pas à son coup d'essai : elle a été finaliste de la dictée à Melun.

Quelques accords et accents circonflexes plus tard, les compétiteurs échangent leurs impressions. “C'était plutôt facile”, estime Hanane, supportrice de l'équipe de France, même si elle pense que l'Allemagne remportera l'Euro 2016. Thibault, quant à lui, regrette d'avoir mis un tiret à “ce moment-même”, tandis que Rayan s'inquiète de l'accord d'“exempt”. 

100 % de gagnants

Une fois toutes les copies passées entre les mains des correcteurs bénévoles, les résultats tombent : 100 % de gagnants ! Hanane est première de sa catégorie et remporte deux places pour l'Euro. Même joie pour Yasin et Rayan, qui vont pouvoir aller ensemble au match, accompagnés de deux autres copains. Thibault gagne une liseuse : cela lui évitera d'avoir à choisir entre révisions du bac et foot...

Et après l'effort, le réconfort : pains au chocolat et jus de fruits multivitaminés sont offerts par une grande marque de distribution aux participants. De quoi reprendre des forces avant d'aller soutenir les Bleus !